Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 23:01

Pour l’information de tous, j’ai décidé de reprendre, dans le courant de l’été, les questions posées par des élus du groupe de gauche au conseil municipal de Joinville-le-Pont, Joinville en mouvement, et les réponses qui ont été apportées par le maire. Le texte reproduit ci-dessous est intégralement celui du compte-rendu officiel du conseil municipal

Voici la réponse du maire à une question posée lors du conseil municipal du 14 octobre 2008.

J’y ajoute, après la réponse du maire, un commentaire personnel.

Questions écrites de Monsieur WILLOT

2°/ Voie Aimé Césaire

« Aimé Césaire, poète et député-maire de Fort de France a laissé une trace historique forte, notamment du fait de son engagement contre la domination des peuples africains et antillais. Il est en particulier l’auteur du discours contre le colonialisme. La commune de Joinville-le-Pont a pour sa part accueilli, entre 1902 et 1914 une école coloniale pratique située dans le parc et le château du Parangon. En hommage à Aimé Césaire, serait-il possible d’identifier l’espace situé en face du château du Parangon sous le nom de « Place Aimé Césaire » et qui, actuellement, est une portion de la rue de Paris ? »

Réponse de Monsieur Olivier DOSNE : « Dès le 17 avril 2008, date de la disparition d’Aimé CESAIRE, j’ai souhaité que la Ville de Joinville-le-Pont s’associe à l’hommage national rendu au poète, à l’humaniste et au Maire de Fort de France pendant 56 ans. Pour ce faire, j’ai incité les Joinvillais à découvrir son oeuvre par plusieurs messages, que ce soit sur les panneaux lumineux de la Ville, sur son site Internet ou encore dans le journal d’informations municipales, par un article signé de Madame Marie-France ASTEGIANI.

Par ailleurs, dans une lettre du 17 avril 2008, Madame ASTEGIANI me proposait déjà de donner le nom d’Aimé CESAIRE à un édifice de notre commune, ce que j’ai bien volontiers accepté par retour de courrier. Il est toutefois difficile de trouver sur notre ville des lieux ne portant pas encore de nom : c’est pourquoi la demande de Madame ASTEGIANI n’a pu, pour l’instant, être satisfaite.

Aussi, en accord avec elle, il me paraît envisageable de retenir votre proposition. J’ai donc demandé aux services de la Ville d’étudier la possibilité de baptiser l’espace permettant l’accès au Château du Parangon « Place Aimé CESAIRE ». Je ne manquerai pas de vous faire savoir si cette opération est possible et quelles pourraient alors être les modalités de sa mise en place. »

Commentaire personnel de Benoit Willot

Le projet de donner le nom d’Aimé Césaire à la place en question n’a pas eu de traduction concrète à ce jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

MARJO 24/07/2009 07:10

Je suis contente de voir que Monsieur le Maire est "en accord" avec Madame Astégiani :))

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes