Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 23:05

Pour l’information de tous, j’ai décidé de reprendre, dans le courant de l’été, les questions posées par des élus du groupe de gauche au conseil municipal de Joinville-le-Pont, Joinville en mouvement, et les réponses qui ont été apportées par le maire. Le texte reproduit ci-dessous est intégralement celui du compte-rendu officiel du conseil municipal

Voici la réponse du maire à une question posée lors du conseil municipal du 9 décembre 2008.

J’y ajoute, après la réponse du maire, un commentaire personnel.

Questions écrites de Monsieur Benoit WILLOT

2. Projet d’aménagement du tronc commun aux autoroutes A4 et A86 : des échos de presse ont évoqué un engagement de l’État sur certains travaux issus d’un des scénarios proposés lors de la concertation de 2006. Par ailleurs, vous avez évoqué dans différents journaux la réunion du Comité de défense des riverains. Qu’en est-il ?

Réponse de Monsieur le Maire :

Merci pour cette question qui traite d’un dossier important sur lequel je souhaitais vous faire une communication.

En ce qui concerne l’éventuel mise en oeuvre du scénario « environnemental » du projet A4/A86, je serai prudent. Les Joinvillais ont connu trop de revirements et les annonces sont actuellement discordantes. Pour l’instant je n’ai aucune information officielle.

Conformément, à ce que je vous ai annoncé ces dernières semaines, j’ai souhaité réunir le Comité de Défense des riverains de l’A4/A86. Cette association, je vous le rappelle, regroupe des élus de tous bords des communes concernées ainsi que des représentants associatifs. Elle a pour objet de défendre une position commune face aux projets présentés par l’Etat.

Je ne peux malheureusement pas la réunir car, bien que Maire de Joinville-le-Pont, je n’en suis pas membre.

L’ancienne majorité a en effet verrouillé les statuts de l’association : la liste des membres est nominative. Mes services ont retrouvé un projet de statuts modificatifs qui aurait pu permettre une transition politique en transformant les noms des membres par leur fonction représentative. Ce projet n’a jamais été déposé en Sous-Préfecture.

Je le regrette. C’est je cite, « mesquin et absurde » car la défense des intérêts Joinvillais ne mérite pas ces tactiques politiciennes. Bien entendu cela ne m’empêchera pas d’agir. Dès mon arrivée j’ai écrit à Jean-Louis BORLO, Nathalie KOSCIUSKO MORIZET, Dominique BUSSEREAU, Ministres en charge du dossier, pour alerter sur l’inertie de l’Etat sur ce projet. J’ai aussi adressé au nouveau Préfet de Région un courrier l’alertant sur ce scandale écologique qui frappe notre commune depuis bien trop longtemps.

Je demande donc officiellement ce soir à Pierre AUBRY, ancien Maire de Joinville, de modifier les statuts de l’association avant la fin du mois de janvier pour que le Maire en exercice puisse en assurer la présidence.

Commentaire personnel de Benoit Willot

Le comité de défense des riverains a transmis une proposition de modification de statuts au maire, pour lui permettre d’y adhérer. Sa réponse n’est pas connue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans autoroute
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes