Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 23:47

Jeannine Chéry, maire-adjointe (Ump) dans la municipalité d’Olivier Dosne, à Joinville-le-Pont, était ennuyée ce samedi 4 juillet 2009. Elle venait assister au sabordage, les couleurs hautes, de la plus ancienne association de Joinville-le-Pont.

L’Office de tourisme, on l’a déjà évoqué ici, va être « municipalisé ». En clair, un service public assuré en grande partie aujourd’hui par des bénévoles sera désormais confié en totalité à des fonctionnaires. Çà va donc coûter beaucoup plus cher (il a fallu, par exemple, embaucher un directeur à temps partiel), mais le service sera moindre (l’office renonce à son classement « deux étoiles » pour n’afficher qu’un service réduit « une étoile »).

L’assemblée générale de l’association « Office de tourisme syndicat d’initiative » de Joinville-le-Pont a donc pris acte de cette décision unilatérale et en a tiré les conséquences. L’association, fondée en 1931 et présidée par Chantal Colin va cesser d’exister le 31 août 2009.

Sur la centaine d’adhérents, il y avait 82 votants en ce début d’été, qui ont décidé à plus des deux tiers de la liquidation d’une association qui avait perdu tout son sens. Les biens, non négligeables, seront, conformément aux statuts, dévolus à d’autres organismes poursuivant des buts comparables : les offices de tourisme de Choisy-le-Roi et Vincennes ainsi que l’union départementale des offices de tourisme.

Avant de faire entériner cette décision, Chantal Colin a retracé l’histoire récente de cette association. Après l’élection municipale de 2008, elle a d’abord connu une collaboration normale, avant d’en venir à un divorce sans consentement mutuel. Évoquant la « proposition » du maire de voir l’association poursuivre une activité réduite, la présidente a estimé qu’il s’agirait de « transformer une Rolls en 2CV après avoir retiré les roues, la carrosserie et le volant. »

L’assemblée a été marquée par deux incidents.

Plusieurs adhérents se sont plaints d’avoir reçu, à leur adresse personnelle, un courrier du maire assurant que la responsable de l’office de tourisme ne ferait pas « honneur à l’esprit associatif. » La présidente ayant assuré qu’elle n’avait jamais autorisé la municipalité à utiliser le fichier des membres de l’association, plusieurs participants ont considéré qu’il s’agissait là d’une utilisation illicite de données privées.

Chantal Colin a ensuite raconté sa mésaventure du vendredi 3 juillet : elle s’est retrouvée convoquée à la mairie, puis emmenée par deux gendarmes qui souhaitaient l’entendre en tant que témoin sur des faits remontant à 2007. La présidente, soulignant que les comptes de l’association sont clairs, a précisé qu’une plainte avait été déposée par la municipalité.

Jeannine Chéry, qui disait tomber des nues et qui assurait regretter la tournure des évènements, n’a pas manqué de d’expliquer à sa manière qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose pour arranger la situation : « malheureusement, ce n'est pas moi qui suis maire. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans gestion communale
commenter cet article

commentaires

Adhérent et ancien client de la pharmacie 23/07/2009 18:21

Comment peut on faire de la délation envers des bénévoles connues de tout Joinville pour leur dévouement, il faut que monsieur Dosne m'explique?

client déçu de la pharmacie 21/07/2009 18:03

Je suis sidéré de telles pratiques à l'égard de personnes honnêtes et dévouées.Comment est ce possible à notre époque de faire des trucs comme ça?

client déçu de la pharmacie 21/07/2009 18:02

Je suis sidéré de telles pratiques à l'égard de personnes honnêtes et dévouées.Comment est ce possible à notre époque de faire des trucs comme ça?

René 20/07/2009 12:30

A votre place, Madame Chéry, je ne saluerai plus jamais les bénévoles de l'office de tourisme. Comment pouvez vous regarder madame Colin quand vous la croisez dans Joinville?Je ne serai pas fier à votre place même si vous n'êtes pas le maire mais on peut vous entendre quand même sur cette affaire d'une gravité extrême.Aimeriez vous être emmenée par les gendarmes? je crois que non, alors exprimez vous, faites un droit de réponse, dites aux joinvillais si cette affaire sordide est vraie ou est ce que c'est l'opposition qui fabule encore comme le laisse toujours entendre votre patron dosne qui se la coule douce pendant deux mois en vacances.

BENEVOLE EN COLERE 19/07/2009 20:37

Comment peuvent ils Chéry, dosne et consors se présenter devant les Joinvillais. Faire de la délation, comme retirer la délégation dans son dos sans que le conseil municipal n'est été informé encore une fois de la culture à madame CONRAD parce qu'elle est pas assez bien pour Dosne.Vraiment honteux,.ee résumé Dosne c'est  calamité, calomnie, délation, dénonciation, à des gens dévoués depuis des années. C'est vraiment à gerber mais surtout indigne d'un maire quel qu'il soit. DEHORS DOSNE

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes