Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Changement de maire à Bergisch Gladbach

Publié par Benoit Willot sur 3 Septembre 2009, 23:06pm

Catégories : #international

La ville de Bergisch Gladbach, 110 000 habitants, en Rhénanie Westphalie (Allemagne) est jumelée avec Joinville-le-Pont depuis 1960. Elle vient d’élire le 30 août 2009 un nouveau maire, Lutz Urbach (droite, CDU), qui a battu le sortant Klaus Orth (socialiste, SPD), en obtenant 50,5% contre 38% au candidat de la gauche.

Klaus Orth, économiste de 56 ans, avait créé la surprise en l’emportant il y a cinq ans dans une ville longtemps contrôlée par les démocrates-chrétiens de la CDU. Il obtient un score personnel important, puisque au scrutin parallèle pour le conseil municipal, son parti le SPD n’obtient que 24,9%. Mais Lutz Urbach avait le soutien des libéraux du FDP, ce qui a probablement assuré son succès.

Lutz Urbach, âgé de 43 ans, est un fonctionnaire territorial, spécialiste des questions de gestion des ressources humaines. Il a été directeur général des services de la ville voisine de Hennef (46 000 habitants). Il ne disposera pas de la majorité absolue au sein du conseil municipal, puisque ses alliés n’auront que 31 des 62 sièges ; les décisions importantes pourront donc dépendre de sa voix prépondérante au sein de l’assemblée locale.

Le conseil municipal élu en août 2009 pour 5 ans comprend 62 sièges (au lieu de 66) qui se répartissent entre les chrétiens démocrates (droite, CDU), 25 sièges (+1) ; les sociaux-démocrates (socialistes, SPD), 16 sièges (-2) ; les écologistes (Verts), 8 sièges (-1) ; les libéraux (centre droit, FDP), 6 sièges (-1) et deux listes locales qui ont obtenu 5 sièges au total (-3). La Gauche (die Linke), le parti qui rassemble les communistes et la gauche radicale, obtient 2 sièges pour sa première participation.

Lors de la soirée électorale, le député de la circonscription de Bergisch Gladbach, Wolfgang Bosbach (CDU) a fait l’éloge du maire sortant. Il a souligné que « Klaus Orth a fait avancer la ville » et que l’élection n’était pas un vote contre Orth mais une victoire de l’alliance des formations de droite.

Klaus Orth, qui n’a pas fait connaître ses intentions quant à son avenir politique, a mis en cause la multiplication des candidatures de petites formations de gauche, par contraste avec le rassemblement de la droite. Il a considéré que son mandat de cinq ans à la tête de la ville était un « métier de rêve ». Il pourrait être candidat pour les élections fédérales de l’automne prochain.

Selon le Kölner Stadt-Anzeiger, quotidien de la région de Cologne, le SPD, qui obtient un score particulièrement mauvais, partage avec les formations autres que la CDU et La Gauche une « gueule de bois. »

Les allemands vivent une année politique particulièrement intense avec le scrutin européen, les élections locales, des votes pour les parlements des États fédérés (länder) et le renouvellement de l’assemblée fédérale en octobre (Bundestag).

 

Élection du maire, 2009

Parti

Voix

%

Inscrits

 

88 273

 

Votants

 

50 273

59,6%

Suffrages exprimés

 

49 754

 

Lutz Urbach

CDU-FDP

25 131

50,5%

Klaus Orth

SPD

18 894

38,0%

Renate Beisenherz-Galas

Verts

3 126

6,3%

Tomás Santillán

La Gauche

1 464

2,9%

Alexander Voßler

Kiditiative

1 139

2,3%


  Lutz Urbach

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

angon49 04/09/2009 18:57

A DEGUSTER AVEC ALACRITE ET SANS MODERATION: VOX POPULI-VOX DEI.+ 9 ARTICLES PLUS SAVOUREUX LES UNS QUE LES AUTRES.   

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents