Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Licencié pour avoir informé ses collègues de l’existence d’une salle de prière à Joinville le Pont

Publié par Benoit Willot sur 22 Août 2006, 23:00pm

Catégories : #économie

Philippe Crouzillacq a publié sur le site d’information en ligne 01net., le 02/08/2006 un article qui relate la mésaventure d’un syndicaliste dans une société de services informatiques sous le titre Un représentant syndical licencié pour l'envoi d'un courriel « prosélyte ».  

 

« Une SSII a mis à la porte un salarié pour avoir utilisé à tort la messagerie professionnelle d'un de ses clients. Il indiquait la proximité d'une mosquée.

« Le 25 octobre 2005, Datavance Informatique, une société de conseil et d'ingénierie en technologie avancée de plus de 550  salariés, confie une mission à l'un de ses ingénieurs de développement. Après quelques jours de travail sur le site de l'entreprise cliente, la Compagnie générale des eaux (CGE) à Saint-Maurice (94), Datavance met un terme à la mission de son collaborateur et engage à son encontre une procédure de licenciement pour « faute grave ».

« La direction reproche à son collaborateur de confession musulmane l'envoi de deux courriels, à partir de la messagerie professionnelle de la CGE. Le premier est qualifié de « déplacé et prosélyte ». Selon Datavance, ce message aurait été envoyé à 83 salariés de l'entreprise cliente, « sélectionnés en fonction de la consonance de leur nom [...], à partir de l'annuaire interne de la société ».

« Le courriel incriminé était rédigé en ces termes : « Salam, pour les frères qui sont sur Joinville-le-Pont et ceux qui veulent faire la prière, il y a une mosquée juste derrière l'immeuble à 500 m », aurait fait son petit effet auprès des destinataires. « Notre client, suite aux plaintes de ses salariés liées à la teneur de ce mail qui pourrait être considéré comme un spam, a mis fin à la prestation », résume Eric Rozanes, directeur général de Datavance. Pour la CGT, la personne concernée n'a en aucun cas sélectionné les employés en fonction de leur consonance, mais fait un « Répondre à tous », à la suite d'un e-mail reçu qui lui souhaitait « une bonne fin de Ramadan ». (…) »

Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de mosquée à Joinville, mais une salle de prière a été aménagée dans la cité Barbusse Espérance , qui se trouve effectivement à quelques encablures de l’entreprise OTV, filiale de la CGE (groupe Véolia environnement) à Saint Maurice.

 Une salle de prière, ailleurs...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jack 28/11/2007 15:47

D'où l'importance de ne pas tout mélanger: travail, religion, loisirs, etc... Un temps pour chaque chose.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents