Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 23:04

La réforme des collectivités territoriales, en cours de discussion à l’Assemblée nationale, devrait aboutir à l’élection de « conseillers territoriaux », qui remplaceront à la fois les conseillers généraux et les conseillers régionaux.

Au niveau national, les 3 903 élus départementaux actuels et les 1 757 membres des assemblées régionales actuelles laisseront la place à 3 471 conseillers territoriaux, soit une 39% d'élus en moins. Bien entendu, ceci si la réforme passe le cap du conseil constitutionnel qui sera certainement saisi, notamment du fait que la modification en cours conduira sans doute à une baisse sensible du nombre de femmes élues, alors que la constitution promeut au contraire la parité.

Dans le cadre de la réforme, le Val de Marne devrait avoir 36 conseillers territoriaux, à comparer avec les 73 représentants actuels dans les deux collectivités. La diminution du nombre d’élus sera donc bien plus prononcée qu’au plan national (-51%). On remarquera que, avec 1 303 000 habitants, le département de la proche couronne aura autant d’élus que les Côtes d’Armor (576 000 habitants).

En 2010, le Val de Marne est représenté par 17 conseillers régionaux de gauche (5 Europe écologie, 7 Ps, 3 Front de gauche et 2 MRC) et par 7 de droite (5 Ump, 2 Nouveau Centre).

Au sein du conseil général, on compte 49 élus dont en 2010, 16 communistes, 11 socialistes, 4 Entente citoyenne (divers gauche) et 17 membres du groupe majorité présidentielle.

Les nouvelles circonscriptions territoriales devraient avoir une population moyenne de 36 191, sur la base de la population 2007. Les plus petits cantons actuels sont donc, probablement, appelés à disparaître. C’est le cas sans doute de Joinville-le-Pont, le troisième des cantons les moins peuplés avec 17 303 habitants, derrière Champigny-sur-Marne-Ouest et Bonneuil-sur-Marne.

À contrario, plusieurs cantons dépassaient déjà la taille moyenne : ceux de Choisy-le-Roi, Créteil-Sud, Charenton-le-Pont et Villiers-sur-Marne (46 404 h).

Les règles de découpage prévoient de respecter le cadre des actuelles circonscriptions d’élection des députés ; le plus probable est donc que le canton de Maisons-Alfort Nord soit supprimé. Dans ce cadre, on pourrait avoir 3 super-cantons dans la 8ème circonscription législative du Val de Marne (Charenton, Saint Maurice, Maisons-Alfort et Joinville) : celui de Charenton Saint Maurice (maintenu), celui de Maisons-Alfort comprenant l’actuel canton de Maisons-Alfort Sud et une partie de Maisons-Alfort Nord et enfin un canton de Joinville-le-Pont Maisons-Alfort, avec l’autre partie de l’ancien canton de Maisons-Alfort Nord.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes