Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 23:03

Les chiffres du recensement national complet pour l’année 2006 commencent à être publiés par l’Insee (Institut national des statistiques). Ils permettent d’éclairer d’un jour nouveau la réalité économique et sociale de la France.

Un des points fort intéressants concerne le logement social. L’Insee comptabilise les « logements Hlm loués vides » et les compare aux autres logements loués (le parc privé), aux propriétaires et aux habitations mises à disposition gratuitement.

L’organisme officiel produit ainsi un taux de logements sociaux par rapport au nombre total d’habitations de la commune.

Si l’on s’intéresse aux communes de la boucle de la Marne, on constate, sans surprise, que des villes comme Nogent sur Marne ou Saint Maur des Fossés ont peu de logements sociaux, tandis que Saint Maurice ou Joinville-le-Pont sont mieux pourvues.

Mais ce qui est flagrant, c’est que dans toutes ces villes, même dans celles qui sont concernées par l’application de la loi « Solidarité et renouvellement urbain » (qui impose 20% minimum de logements sociaux), le taux est orienté à la baisse.

Ainsi, Saint Maur des Fossés affichait 5,6% de logements sociaux en 1999 ; il n’y en a plus que 4,5% en 2006. Nogent sur Marne faisait un peu mieux, mais baisse également de 11,6 à 11%.

Dans les deux villes affichant des taux de départ supérieurs aux minimums, la réduction est forte également. Saint Maurice passe de 24,4% en 1999 à tout juste 20% sept ans plus tard. Pour Joinville, on dégringole de 26,1% à 23,8%.

Pour les quatre villes, le nombre total de logement (tous types confondus) est en hausse de 7,1% entre les deux recensements, passant de 58 443 à 62 616. Dans la même période, les logements sociaux loués vides sont en réduction de 5,3%, reculant de 6 678 en 1999 à 6 326 en 2006.

Le taux de Hlm sur l’ensemble des habitations des quatre communes régresse donc de 11,4% à 10,1%.

On remarquera que les quatre villes sont dirigées par des maires adhérents à l’Ump.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans logement
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes