Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Loger les bébés avant qu’ils deviennent collégiens

Publié par Benoit Willot sur 3 Octobre 2009, 23:05pm

Catégories : #logement

Tribune libre de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (octobre 2009).

« Vu le nombre croissant de demandes de logement, le délai minimum pour une attribution d’appartement est actuellement d’environ 7 à 10 ans ». Telle est l’information que transmet, l’Office public de l’habitat municipal aux Joinvillais qui s’adressent à lui. Le message est, d’ailleurs, au vu des faits, plutôt optimiste.

Si vous déposez un dossier pour obtenir un trois-pièces à la naissance de votre enfant, vous avez une (très petite) chance d’obtenir une réponse… quand il entre au collège.

L’explication peut se lire dans les chiffres du recensement publiés par l’Insee (Institut national des statistiques) qui viennent d’être diffusés. En 1990, il y avait 1949 logements Hlm soit 28% des 6 977 habitations de la commune. En 1999, la proportion avait diminué à 26%. Depuis cette date, la baisse s’accentue : il n’y a plus que 1936 familles logées dans le parc social (23,8%), alors que le total est monté à 8 124 habitations en 2006.

Le nombre de logements occupés à Joinville augmente de 16%, tandis que le parc social régresse de 1%.

Les immeubles les plus récents du patrimoine de l’office municipal datent du début des années 1970. Depuis cette époque, 129 logements locatifs dépendant de l’office municipal de l’habitat ont été vendus à des propriétaires privés, sans être remplacés par des constructions neuves.

Le programme des Hauts de Joinville devrait contribuer à réduire encore la part de l’offre accessible aux budgets modestes. En refusant d’y inclure plus de 10% de logements sociaux, la municipalité actuelle accentue la tension sur le marché immobilier local. À la fin de cette opération, la commune de Joinville se rapprochera dangereusement du seuil de 20% de logements sociaux, minimum légal pour toutes les communes urbaines.

On dénombre, à Joinville, plus de 800 familles en attente de logements sociaux. C’est pour elles qu’il est urgent de lancer la réalisation de petites unités contribuant à l’équilibre urbain. Pour que les enfants qui naissent aujourd’hui aient un toit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents