Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 23:05

Le groupe Éclair, qui contrôle notamment des laboratoires à Épinay-sur-Seine, Suresnes et Joinville-le-Pont (GTC) est dans une situation manifestement difficile. En 2008, la société a essuyé une perte de 2,4 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 98,1 millions d’euros après plusieurs années antérieures déjà difficiles.

Le 22 juillet 2009, il a cédé au groupe TSF (location de caméras et autres matériels) les 3 300 m2 de plateaux de tournage des studios d’Epinay-sur-Seine (Le film français, 23/07/2009). Dans un communiqué commun, les deux groupes mettent en avant la « concentration des prestataires » dans le marché français de la location de plateaux. Fondés en 1913, ces studios semblent voués à la fermeture avec l’ouverture de la Cité du cinéma, dans trois à quatre ans, à Saint Denis (Seine Saint-Denis).

Mais cette opération semble ne pas avoir suffi à redresser la situation.

Le 2 septembre 2009, Éclair Group a été placé en « procédure de sauvegarde » par le tribunal de commerce de Nanterre, afin de faire face à la crise économique et à la mutation technologique vers le numérique, selon un communiqué de la société daté du 8 septembre.

La procédure de sauvegarde permet à une société de poursuivre son activité et de geler ses dettes pendant six mois. Eclair Group rappelle qu’elle s’adresse aux entreprises « qui ne sont pas en état de cessation des paiements mais qui rencontrent des difficultés. »

Thierry Forsans continue d'assurer la direction du groupe « pour mettre en oeuvre les mesures nécessaires à sa pérennité et à la continuité des services rendus à ses clients ». Pour lui, « cette procédure va lui permettre de faire face aux effets conjugués de la crise économique, qui touche particulièrement le secteur de l'audiovisuel et du cinéma, et de la mutation technologique vers le numérique. »

Fondé en 1997, le groupe Eclair est contrôlé depuis fin 2007 par le groupe Quinta Communications (qui en avait pris 43 % des parts). Le groupe Quinta est né de la rencontre entre Silvio Berlusconi et Tarak Ben Ammar, homme d’affaire tunisien, ami de l’industriel Vincent Bolloré.

Déjà, à l’automne 2008 la société GTC (filiale du groupe Éclair), basée quai Gabriel Péri à Joinville-le-Pont, avait engagé un plan social conduisant à la suppression de 41 postes et a des modifications de contrats de travail pour 26 autres personnes.

Quand on consulte le site internet de l’entreprise GTC, on obtient le message suivant : « Le site est actuellement en travaux. »

À ma demande, lors du conseil municipal du 28 septembre 2008, le maire de Joinville, Olivier Dosne avait indiqué avoir « lancé avec le sous-préfet [de Nogent sur Marne], Olivier Ducray, l’organisation d'une table ronde sur l’avenir du site avec l’ensemble des interlocuteurs concernés. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans cinéma et jeux vidéo
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes