Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

20 mai 2005 5 20 /05 /mai /2005 23:00

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing était à Joinville, jeudi 19 mai, devant une assemblée nombreuse (plus de 500) mais triée sur le volet. On entrait sur invitations, et c'était la Secrétaire d'Etat UMP, Anne-Marie Montchamp, qui invitait. Très peu de jeunes, et aucune spontaneité dans le débat, le public n'a eu droit de poser pratiquement que des questions écrites, préparées à l'avance.

Venu soutenir le oui, à 79 ans, le concepteur du traité constitutionnel a été comme d'habitude pédagogue, précis, mais peu chaleureux. Son argumentation mettait l'accent sur les aspects sociaux du texte, une innovation dans un tel contexte.

Les spécialistes de l'analyse du langage auront apprécié quand Giscard parlait de lui : "c'est aujourd'hui [le 19 mai] l'anniversaire de mon élection à la présidence de la République" - c'était en 1974, il y a donc plus de trois décennies. 24 ans après sa défaite, Giscard parle donc de son élection, comme si elle lui avait donné un mandat éternel.

Par contre il n'a pas évoqué les lieux : en 1984, Giscard et Chirac s'étaient rencontrés à Joinville, dans un échange discret qui devait sceller une réconciliation, jamais tout à fait complète.

 Giscard est venu à Joinville défendre le projet de constitution européenne

Partager cet article

Repost 0
Published by Willot - dans international
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes