Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 23:00

Le comité de défense des riverains des autoroutes A4 et A86 est composé de représentants des villes de Saint Maurice, Joinville (dont moi-même), Nogent, Maisons Alfort, Champigny et Paris (ces deux dernières siègent rarement et n’étaient pas là le 25 septembre), du conseil général ainsi que d’une association joinvillaise (ASEP, Polangis) et de personnalités locales.

Il s’est réuni le 25 septembre en présence de représentants de l ’État, en l’occurrence des directions départementales et régionales de l’équipement. Ceux-ci ont présenté le calendrier de la concertation sur « le projet », qui devrait se dérouler entre le 30 octobre et le 8 décembre 2006. Ce qui est apparu nettement, c’est que ledit projet est pour l’instant encore bien peu clair.

Trois points principaux posent question :

1.      Présentera-t-on une ou deux options lors de la concertation ?

La DRE prévoit de présenter deux variantes, l’une avec un élargissement permanent à 5 voies, plus une bande d’arrêt d’urgence, l’autre avec les voies actuelles, c’est à dire avec une cinquième voie auxiliaire sur la bande d’arrêt d’urgence.

Les membres du comité ont demandé l’abandon du projet d’élargissement des viaducs ;

2.      Quelle sera la section concernée ?

Puis que l’on parle du tronc commun des autoroutes A4 et A86, l’opération devrait être circonscrite entre Nogent et Maisons Alfort.

Mais la DRE veut en profiter pour inclure les travaux sur le viaduc reliant la A4 et la A86 entre Saint Maurice et Maisons Alfort, ainsi que des travaux d’élargissement de l’A86 à deux fois 3 voies entre Fontenay et Rosny. La direction de l’équipement aimerait même inclure le doublement du pont de Nogent, mais semble y avoir renoncé.

L’enjeu est important sur le plan financier, mais plus encore pour qualifier l’opération.

3.      Le financement du projet est encore flou.

Le premier ministre a annoncé deux fois, lors de comités interministériels, avoir décidé d’un financement dans le cadre d’un contrat de partenariat public – privé. Il faudrait cependant, selon les services de l’équipement que cette « décision » soit « confirmée »…

L’ASEP a souligné qu’il serait trompeur de consulter les habitants si le financement n’était pas certain.

La réalisation des travaux est prévue pour 2 ans et demi. Ils pourraient, si tout se passe comme prévu, démarrer en 2008 après une enquête d’utilité publique fin 2007 sur un projet élaboré au second trimestre 2007.

À mon sens, il y a une véritable alternative :

o     Soit on fait un projet routier, dont l’objectif essentiel est l’amélioration du trafic, avec un élargissement de l’autoroute A86 entre Fontenay et Rosny, plus la création de nouveaux ouvrages pour créer une cinquième voie parallèle aux viaducs de Polangis ;

o     Soit on mène un projet environnemental, sans toucher à la voirie mais en traitant les nuisances provoqués par les ouvrages actuels.

J’ai pris position pour cette seconde option. C'est celle que l'on voit dans le croquis ci-dessous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans autoroute
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes