Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Création d’entreprises en Val de Marne : des projets nombreux, mais peu pérennes

Publié par Benoit Willot sur 19 Novembre 2006, 00:00am

Catégories : #création d'entreprises

À Bondy le 24 février 2006, s’est tenu une « réunion d’information et d’échanges sur la création d’entreprises et les maisons de l’emploi dans l’Est parisien ». L’Association des collectivités territoriales de l’Est parisien (Actep), regroupe des villes du Val de Marne et de Seine Saint Denis, dont Joinville.

Nathalie Verdeille , responsable du développement économique au conseil général de Seine Saint Denis, revient sur le chiffre de 10% de créateurs seulement qui voient quelqu’un avant de créer leur entreprise, 90% ne sont accompagnés par personne. Comment faire en sorte que les porteurs de projet voient quelqu’un ? Comme beaucoup de Départements, la Seine-Saint-Denis a publié un guide pour motiver les créateurs à se faire accompagner en présentant les interlocuteurs en fonction de l’état d’avancement du projet. Le guide présente également les financements qui aident à la création d’entreprise, souvent sous la forme de prêts d’honneur (Adie, PFIL, Plate-forme Entreprendre mais aussi les capitaux-risqueurs). Les collectivités ont un rôle à jouer de part leur proximité dans cette entreprise de sensibilisation des créateurs à l’accompagnement.

Elle rappelle que la Seine-Saint-Denis est le 3ème département créateur d’entreprises en Ile-de-France, le Val-de-Marne étant le 4ème. Mais les projets portés sont différents de ceux qu’on trouve dans les Hauts-de-Seine ou à Paris, globalement plus qualitatif, plus créateur d’emplois et plus pérenne.

Nathalie Verdeille , qui est également une des responsables du Club des développeurs d’Île de France (dont je suis administrateur) rappelle qu’il est impossible qu’il n’y est qu’un seul point d’entrée et que l’important est de mutualiser les forces pour constituer un vrai réseau. Il n’y a que 4 conseillers en création à la CCIP pour 7 000 créations annuelles. Elle indique que 80% des entreprises accompagnées existent toujours au bout de 5 ans, contre 50% pour les entreprises non accompagnées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents