Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 00:00

A l'heure où les communistes se prononcent sur leur candidat pour l'élection présidentielle, revenons sur les choix qui ont été faits locaulement lors du congrès du Pcf au printemps dernier.

Pour le 33e congrès du Parti communiste (du 23 au 26 mars 2006 au Bourget, Seine Saint Denis), un avant-projet déposé par la direction natioanle avait été adopté les 9 et 10 décembre 2005. Trois propositions alternatives, d’obédience conservatrice, avaient été déposées : « Colère et espoir », (Maxime Gremetz) ; « Fier(e)s d'être communiste » (Jean-Claude Danglot, secrétaire fédéral du Nord ; André Gérin, député, Jacky Hénin, député européen ; Jean-Jacques Karman, conseiller général de Seine Saint Denis) ; « Remettre le PCF sur les rails de la lutte des classes » ( Emmanuel Dang Tran).

Deux propositions alternatives partielles avaient également été déposées par des cadres du groupe Action Novation Révolution (Yves Dimicoli, économiste ; Nicolas Marchand , ancien secrétaire de la fédération du Val-de-Marne ; Paul Boccara, économiste, Alain Morin , économiste et Catherine Mills, universitaire).

Les adhérents du Pcf, les 3 et 4 février 2006, ont largement adopté au niveau national le projet proposé par le Conseil national, à une large majorité (63 %), devant les textes alternatifs (25%) et les propositions d’amendement partielles (11%).

La fédération du Val de Marne, avec 9.472 inscrits, représente 9,5% du total des adhérents, et constitue la plus grosse organisation départementale ; elle compte 37 sections (2 d’entreprises et 35 locales, dont celle de Joinville). À elle seule, la section de Champigny (1.654 personnes) est plus grosse qu’un département comme le Val d’Oise de l’ancien dirigeant Robert Hue. Le nombre de votants est par contre bien inférieur en Val de Marne que dans l’ensemble de la France (24% contre 44%).

Dans la fédération de l ’ancien secrétaire général Georges Marchais, le soutien à la direction national a été plus faible (56%) de même que le score des 3 textes alternatifs (12%) ; par contre, les amendements rénovateurs ont recueilli 32%.

La section de Joinville (39 adhérents) a voté plus de la moyenne (69%). Elle s’est prononcée en totalité en faveur du texte présenté par Marie-George Buffet.

 

 

 

 

France

Val de Marne 

Joinville le Pont 

Inscrits

99.077

9.472

39

Votants

46,6%

24,3%

69,2%

Exprimés

44.818

2.217

26

Texte du conseil national (MG Buffet)

63,4%

56,1%

100%

« Fier(e)s d'être communiste » (A Gérin)

13,3 %

4,7%

 

« Remettre le PCF sur les rails de la lutte des classes » (E Dang Tran)

8,2 % 

5,7%

 

« Colère et espoir » (M Gremetz)

3,7 %

1,9%

 

Propositions partielles d’Action Novation Révolution (dont Nicolas Marchand , ancien secrétaire fédéral Val de Marne)

11,4 %

31,5%

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Gauche
commenter cet article

commentaires

Vive le PCF 11/08/2007 02:18

"D'obédience conservatrice", c'est assez salé!!
A ce compte là, le modernisme, c'est de privatiser Air France, les ASF (etc, liste non exhaustive), voter des délégations de services publics dans les collectivités et se fondre dans le Linkspartei "à la francaise" derrière Mélenchon et Clémentine Autain
En 1830, le colonialisme était aussi une avancée moderniste et le droit des peuples à disposer d'eux même une vieille lune des archéo-jacobins.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes