Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Les collectifs anti-libéraux choisissent leur candidat pour la présidentielle

Publié par Benoit Willot sur 11 Décembre 2006, 00:00am

Catégories : #Présidentielle

Dans le département du Val de Marne, il y a 19 collectifs dont un « individuel » et 1 sans composition indiquée sur le site du collectif national du 29 mai [en référence au référendum de 2005 sur le rejet du traité constitutionnel européen].

Le plus ancien des collectifs est celui d’Ivry, fondé en novembre 2005. Plusieurs ont vu le jour très récemment comme ceux d’Alfortville, Gentilly ou le Kremlin Bicêtre.

Il n’y a pas de collectif à Joinville-le-Pont, mais on en trouve plusieurs sur les bords de Marne.

Le collectif de Champigny - Villiers sur Marne - La Queue en Brie a été fondé en mars 2006. Il comprend selon ses fondateurs des membres du PCF, de la LCR, du MARS (une scission du Mouvement des Citoyens de Jean-Pierre Chevènement), d’Alternative citoyenne, du PS, des Verts ainsi que des syndicalistes de la CGT, de la FSU et de SUD ou des citoyens.

À Créteil, le collectif indiqué comprendre des membres du PCF, de la LCR, des Alternatifs, des non encartés ainsi que des membres d'ATTAC, AC!, CGT et FSU, Solidaires. Il s’est constitué en septembre 2006.

Fontenay sous Bois dispose également d’un collectif depuis juin 2006. Sa composition est, selon ses membres, pour moitié d’adhérents du PCF, deux Verts, trois LCR et de militants syndicaux et associatifs.

Pour Saint Maur des Fossés, le collectif existe également depuis juin 2006 et rassemble des militants du PCF, d’Alternative citoyenne, de la LCR, ainsi que des syndicalistes CGT et des membres d'ATTAC.

Selon le quotidien Le Monde (10/12/2006), 16.100 membres de 569 collectifs (sur les 800 existants) auraient participé au choix d’un candidat pour l’élection présidentielle. Marie George Buffet, secrétaire générale du PCF aurait recueilli 54,8% des suffrages, suivie de Clémentine Autain, adjointe au maire (apparentée communiste) de Paris, avec 22,9% et d’Yves Salesse, président de la Fondation Copernic (19,5%). José Bové, ancien leader de la Confédération paysanne, qui avait retiré sa candidature, reçoit cependant 2,9% des votes.

Ces chiffres provenaient d’un comptage réalisé par Roger Martelli, le 8/10/2006.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents