Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Le patronat poujadiste en congrès à Joinville

Publié par Benoit Willot sur 10 Janvier 2007, 00:00am

Catégories : #économie

Le congrès du Nouveau Patronat Indépendant (NPI) se tient samedi 27 janvier 2007, à Joinville-le-Pont. La formation regroupe des petits partons de l’industrie et du commerce, et elle veut constituer des listes de candidats pour siéger dans les Conseils de Prud’hommes et les Chambres de Commerce et d’Industrie, où l’on votera en 2008 et 2009

Le NPI est issu, en 2002, de l’éclatement de l’ancien SNPMI (Syndicat national des petites et moyennes industries), d’inspiration poujadiste. Il tente de regrouper différentes organisations de même obédience, mais de faible représentativité, dans quelques branches professionnelles (taxis, coiffeurs, funéraire, commerçants forains, cafetiers). 

Les priorités du mouvement sont de « combattre les charges fiscales », « exiger l'adaptation du code du travail aux réalités des PME-PMI » et la « fin des 35 heures, liberté de choix pour tous ».

Le NPI est dirigé par un journaliste et écrivain, Nicolas Tandler, qui en est le secrétaire général. 

Né en 1937, il a milité au mouvement d'extrême droite Jeune Nation, il dirigea au début des années 70 le groupe Pour une jeune Europe.

Dans les années 1970-80 , il participe à la rédaction de La Lettre de la Nation, l'organe du parti gaulliste RPR. Il signe un livre sur le dirigeant communiste Georges Marchais.

En 1988, il rejoint le Front national et devient l'un des collaborateurs de National hebdo. Il fait partie des responsables de la Fédération de Paris du Front national.

Il est directeur de la communication du SNPMI de 1993 à 2000.

 Nicolas Tandler

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents