Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 00:00

Le débat s'est déroulé le 27 janvier 2007 au Café de Paris à Joinville-le-Pont. L'animation a été assurée par André Maizener secrétaire de la section du parti socialiste. L'introduction a été assurée pour l'environnement par Katia Keraudy, déléguée fédérale à l'environnement du Ps. 

15 personnes ont participé à ce débat dont le représentant local du PRG Marc Verstraete et des représentants d'associations locales. On en trouvera la synthèse ci-jointe. 

Le constat 

En ce qui concerne l’environnement le débat a fait le constat de l’importance primordiale de limiter la dépense des ressources et de la réduction de l ’effet de serre. Le débat s’est donc focalisé sur le le poste du transport principal facteur de pollution, enjeu primordial local (congestion A4, transits est/ouest). Des pistes ont été recherchées pour encourager l’utilisation des transports en commun. L’idée évoquée de la gratuité n’a pas fait l’unanimité. Il faut plutôt encourager l’abandon de l’automobile et diminuer , par des développement locaux, les besoins de transit. Les choix politiques à faire sont complexes car il faut prendre en compte l’intégralité de l’impact des choix sur l’environnement (par ex espace vert/densification).Un certain espoir a été mis dans le développement technologique. L’insuffisant recours aux transports maritimes et voies fluviales pour le fret a été souligné. 

En ce qui concerne l’énergie, le recours à l’effort de recherche a été souligné. Les pouvoirs publics doivent empêcher l’enterrement des technologies par les « lobbys » , des pistes sur l’incitation à l’utilisation d’énergies alternatives recherchées. En particulier il faut bien exploiter la filière « bois » et l’exploitation des sites maritimes. 

En ce qui concerne la problématique pollueur payeur il ne faut pas taxer les agriculteurs sans que les consommateurs acceptent de payer la nourriture au juste prix. 

Mesures à prendre 

Encourager les énergie renouvelables et agir sur la consommation d’énergie : former et sensibiliser les bureaux d’études à l’utilisation des énergie renouvelables ; mettre en œuvre le concept HQE dans les logement sociaux ; protéger les brevets innovants sur les énergies des entreprises traditionnelles ; valoriser la filière bois (traitement des forêts de proximité). 

Agir sur les déplacements en Île de France : multiplier les parkings en lisière d’agglomération ; inciter les entreprises à se développer sur place (éviter les transits). 

Encourager des transports alternatifs : augmenter l’utilisation des voies maritimes et des voies fluviales pour le transport du fret ; taxer plus les transports de transit routier. 

Pollueurs/payeurs : ne pas taxer les agriculteurs sans encourager une juste rémunération de leurs produits ; rendre transparent les coûts dans l’enlèvement et le traitement des déchets. 

Recommandations 

Il apparaît que la maîtrise de l’environnement est un problème culturel. Il faut que le point de vue défense de l’environnement soit pris en considération lors de toute décision d’investissement public ou lors de décision individuelle touchant à la consommation. Des campagnes de sensibilisation, de formation et d’incitation doivent être menées de manière continue. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans rencontres et débats
commenter cet article

commentaires

G. Pirate 14/02/2007 19:08


Sans vouloir être désobligeant envers les participants à ce débat et sauf le respect que j’ai pour les dirigeant locaux du parti socialiste, le compte rendu du débat relatif à l’environnement est au moins aussi élevé que celui relatif à la sécurité.

Franchement c’est un condensé de discussions de comptoirs, de portes uvertes enfoncées et de vérités raccourcies…

 

- le constat : la voiture pollue et les transports en commun moins.
 

La mesure : moins utiliser la voiture mais plutôt les transports en commun.  Favoriser le développement de l’emploi proche du lieu de travail. Mettre des parkings près des gares éloignées pour favoriser l’utilisation des transports en commun.
 

Mes commentaires : c’est le Plan de Déplacement Urbain (loi sur l’air) qui a été voté en 1996 !
 

- le constat : il faut développer le transport de marchandise par le fret et la voie d’eau.
 

La mesure : augmenter l’utilisation des voies maritimes et des voies fluviales pour le transport du fret et taxer plus les transports de transit routier.
 

Mes commentaires : les joinvillais présents seront-ils prêts à abandonner la pratique de l’aviron sur la Marne pour laisser passer un flux de péniches de marchandise plus important ?
 

- le constat : la densification des centres ville s’accompagne d’un bilan environnemental complexe à analyser.
 

La mesure : une qualité importante des espaces publics notamment les espaces verts et développer la qualité des constructions du type HQE.
 

Mes commentaires : les architectes et les bureaux d’études sont déjà très informés. La Réglementation Thermique existe par ailleurs. Ce sont les donneurs d’ordre qu’il faut convaincre et éduquer. La proposition de Ségolène Royal de ne pas délivrer un seul permis de construire si il n'y a pas d'énergies renouvellables est complètement démago...
- le constat : la recherche énergétique est importante car c’est un enjeu d’avenir
 

La mesure : résister aux lobbys qui voudraient empêcher cette recherche.
 

Mes commentaires : des quels lobbys parle-t-on ? Les anti-nucléaires qui veulent que la France sorte du nucléaire alors que c’est l’énergie qui aujourd’hui nous permet d’éviter d’être trop dépendant du pétrole et qui ne rejette pas de CO2. Même les écologistes sur le plan international reviennent au nucléaire (cf. un courrier international très bien fait sur le sujet) comme Nicolas Hulot et des nations qui pourtant voulaient l’abandonner comme l’Allemagne ou la Suède ? Vive la recherche nucléaire et notamment l’EPR…
 

- le constat : l’agriculture productiviste et polluante est elle de la responsabilité directe des producteurs ou des consommateurs ?
 

La mesure : ne pas taxer les agriculteurs sans encourager une juste rémunération de leurs produits.
 

Mes commentaires : le rééquilibrage des marges dans la filière agricole entre intermédiaires, producteurs et grandes surfaces n’est pas lié à la question environnementale. Et puis il y a agriculteur et agriculteur. Les grands exploitants en Beausse ne sont pas à plaindre. Par contre le constat c’est qu’aujourd’hui pour manger bio il vaut mieux être fortuné. Les  consommateurs qui voient leur pouvoir d’achat diminuer mangent ce qu’il y a de moins cher et donc malheureusement d’une qualité inférieure. C’est donc une réorientation profonde  de la filière qu’il faut travailler vers une production de meilleure qualité environnementale tout en maîtrisant les coûts. Taxer n'est jamais une solution pertinente.

 

Conclusion finale : il faut éduquer les français à la question environnementale.
 

Bon j’arrête d’être caustique mais vraiment si Ségolène compte baser son programme sur ces débats, il va falloir élever le niveau.
 


 

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes