Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 23:00

Le groupe de punk-rock joinvillais Burnout (littéralement, épuisé) était composé de deux amis depuis l'âge de 6 ans, auquel s’était adjoint un troisième larron rencontré à 13 ans. Autodidactes, ils forment un groupe en 1998 que Burnout chantant un punk-rock mélodique en français. À son actif, on dénombre plus de 350 concerts en France et en Belgique. Suite à leur victoire aux Tremplins de la Musique 2004, ils font un passage remarqué aux Solidays 2004. Ils signent chez Créon Music pour un premier album intitulé « Un tellement noeud » distribué chez Mozaic, qui sort en octobre 2005.

Début mars, Cordelia, « une éternelle adolescente » joinvillaise qui tient un blog décerne sa « Victoire de la musique » à elle à Burnout : « mes petits chouchous à moi, le groupe qui sont originaires du 94 et plus particulièrement de Joinville le Pont ».

« Ils sont trois, ils sont jeunes, ils sont beaux et leur style musical est un mélange Punk / Rock / Pop punk. Ce sont nos “green day” français.

« Après avoir sorti leur premier cd en 2005, le groupe fait parler de lui à travers ses concerts, d’une énergie débordante, et toujours mémorables, dans toute la région d’Ile de France, pour ensuite s’étendre à toute la France, et en Belgique. A leurs actifs on dénombre plus de 350 concerts.

« Je vous présente donc Philou, Bruno et Steevens (j’ai tout particulièrement un coup de coeur pour ce dernier que je considère comme mon ptit frère adoptif) dans deux clips vidéo qu’ils ont créé à leur début, dont un (le premier) qui a été tourné en partie dans la ville ou je vis. »

Mais, il y a quelques jours, c’est par un avis sur leur site (R.I.P : resquiat in pace) que Philou, le guitariste et chanteur de Burnout, nous apprend la fin du groupe.

« Bonjour à tous, c’est non sans amertume que je vous apprends que Burnout n’existe plus depuis janvier. N’y voyez rien d’autre que trois mecs qui ont fait de la zik sans prise de tête et qui aujourd’hui ont des priorités différentes.

« Encore un grand merci à tous nos fans (oui, oui, ils ne sont guère nombreux mais y en a...), à tous ceux qui nous ont soutenu et qui nous ont permis d’avoir, gravé en mémoire, tout plein d instants magiques. »

On peut toujours écouter :

« Partir », qui a été tourné en partie à Joinville le Pont.

« Toi et moi ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans musique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes