Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 23:00

Les familles ans papiers ayant des enfants scolarisés à Joinville-le-Pont sont une réalité connue. Une dizaine d’entre elles, domiciliées à l’hôtel Hipotel (ex-Campanile, en face de la gare RER ) ont effectué des demandes de régularisation de leur situation en France. D’autres, logées au même endroit, on eu quelques doutes sur l’aboutissement de leurs démarches et ont craint que, si elles s’adressaient aux autorités, elles augmenteraient leurs risques d’être expulsées.

Mais le phénomène ne se limite pas à cet hôtel, devenu de fait un « foyer social » pour sans-abris qui ne dit pas son nom. Dans plusieurs écoles de Joinville, des enfants sont scolarisés par des familles logées dans des logements privés ou chez des proches : c’est le cas à l’école primaire du Parangon, mais aussi dans deux maternelles du bas de Joinville, celle de Jougla, à Polangis et P’tit Gibus, dans le quartier des Studios.

Les parents d’élèves de la Fcpe et le réseau éducation sans frontières de Joinville (RESF) ont lancé un appel en faveur de deux familles dont les enfants, Célina et Augustin sont scolarisés à l’école P’tit Gibus. Les deux familles verront leurs situations réexaminées le 23 avril prochain.

Voici le texte de l’appel :

« Célina et Augustin sont tous deux nés en France et sont scolarisés à l’école maternelle P’tit Gibus depuis septembre 2006. Leurs parents risquent aujourd’hui l’expulsion alors qu’ils vivent en France depuis plus de 6 ans et qu’ils se sont intégrés complètement à la vie joinvillaise.

« Empêchons ensemble que la tragédie arrivée au papa de Célina, expulsé en quinze jours l’année dernière, ne se reproduise !

« Ils sont peut-être vos élèves ou les copains de vos enfants. Laissons les vivre sans crainte d’être séparés de leurs parents. Apportons leur notre soutien. »

Vous pouvez télécharger le texte de la pétition.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans sans papiers
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes