Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Célina, Augustin et leurs parents doivent vivre sans crainte

Publié par Benoit Willot sur 8 Avril 2007, 23:00pm

Catégories : #sans papiers

Les familles ans papiers ayant des enfants scolarisés à Joinville-le-Pont sont une réalité connue. Une dizaine d’entre elles, domiciliées à l’hôtel Hipotel (ex-Campanile, en face de la gare RER ) ont effectué des demandes de régularisation de leur situation en France. D’autres, logées au même endroit, on eu quelques doutes sur l’aboutissement de leurs démarches et ont craint que, si elles s’adressaient aux autorités, elles augmenteraient leurs risques d’être expulsées.

Mais le phénomène ne se limite pas à cet hôtel, devenu de fait un « foyer social » pour sans-abris qui ne dit pas son nom. Dans plusieurs écoles de Joinville, des enfants sont scolarisés par des familles logées dans des logements privés ou chez des proches : c’est le cas à l’école primaire du Parangon, mais aussi dans deux maternelles du bas de Joinville, celle de Jougla, à Polangis et P’tit Gibus, dans le quartier des Studios.

Les parents d’élèves de la Fcpe et le réseau éducation sans frontières de Joinville (RESF) ont lancé un appel en faveur de deux familles dont les enfants, Célina et Augustin sont scolarisés à l’école P’tit Gibus. Les deux familles verront leurs situations réexaminées le 23 avril prochain.

Voici le texte de l’appel :

« Célina et Augustin sont tous deux nés en France et sont scolarisés à l’école maternelle P’tit Gibus depuis septembre 2006. Leurs parents risquent aujourd’hui l’expulsion alors qu’ils vivent en France depuis plus de 6 ans et qu’ils se sont intégrés complètement à la vie joinvillaise.

« Empêchons ensemble que la tragédie arrivée au papa de Célina, expulsé en quinze jours l’année dernière, ne se reproduise !

« Ils sont peut-être vos élèves ou les copains de vos enfants. Laissons les vivre sans crainte d’être séparés de leurs parents. Apportons leur notre soutien. »

Vous pouvez télécharger le texte de la pétition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents