Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 23:00

Nikko, qui se propose de mettre « un peu de rock dans ce monde de brutes ! » grâce à son blog In noise we trust, diffuse une interview du groupe joinvillais The Chat Spleen, réalisée le 2 mai 2007 dans la salle du conseil municipal de la mairie de Joinville-le -Pont de 16h45 à 17h23 (on admirera la précision).

J’en livre ici un bref résumé, mais on lira avec plaisir la totalité de l’entretien

L’entretien commence par « c’est cool !! » et finit de même (le groupe chante en anglais).

Le groupe se présente : « moi c’est Martin, chanteur, guitariste et compositeur. Lui c’est Alex, bassiste/guitariste. En fait on est quatre : il y a aussi Esteban aux synthés et Yasha à la batterie. On est tous au collège, on a 13 ans. (…) A l’origine du projet il y avait Paul à la batterie et Yasha aux percus. Un jour, on a constaté que ça faisait un peu trop et on voulait un peu dynamiser le groupe. Alors on a départagé Paul et Yasha en organisant une sorte d’audition. Ce serait à qui jouerait le mieux, on a gardé Yasha. » 

« L’idée de Chat Spleen est de [Martin ]. C’est le nom d’un vin : le "chasse spleen"(!), je trouvais le nom sympa. Et comme c’était pas facile à prononcer on l’a transformé en Chat Spleen. » 

« La claque c’est un concert que j’ai vu à 9 ans : les Naast ! (...) Depuis deux / trois ans j’ai eu cinq groupes au moins. Mon premier groupe était avec Alex... » 

« C’est un peu un  hasard si on est venu au rock. Si nos parents avaient écouté un autre genre de musique, on aurait peut-être fait autre chose (…) On a choisit le rock pour l’énergie qu’il dégage et pour les chansons et puis c’était les vinyles que possédaient nos parents. » 

« On est tous de Joinville sauf Yasha. A Joinville il y  a plein de groupes de célébrités  : les Naast… On a de la chance d’être dans la ville des Naast. On aimerait qu’on nous voit comme leurs petits frères. Il y a aussi les Brats qui sont de St Maur (ville mitoyenne de Joinville), les East Dukes et les Déviation (il pourrait en citer à l'infini si on ne l'arrêtait pas !). Finalement on fait plus partie de la scène joinvillaise que de la scène française. » 

« On bosse sur notre single de The Elefant, on l’a d’ailleurs bouclé pendant les vacances (produit par Lordjim). J’ai repéré un disquaire parisien qui distribue des indépendants qui nous aiderait. L’idée c’est d’en presser 60 exemplaires, par exemple. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans musique
commenter cet article

commentaires

sorcelor 05/03/2009 10:18

vous etes idiots !*je fais un quizz sur les chats je vais voir votre blog faut un pass !!je le crois pas !!comment voulez vous vous faire connaitre ?* abattu *

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes