Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 23:00

Il fut un temps où l’affichage sauvage était la règle pendant les campagnes électorales. Les murs étaient recouverts d’affiches des différents candidats, et c’était une affaire pour les colleurs de chaque partie de recouvrir au plus vite tous les panneaux possibles – voire improbables.

La réglementation a, aujourd’hui, mis fin à ces débauches de papiers. Les affiches sont apposées sur les panneaux officiels, au moins pour les vrais candidats, c’est à dire ceux qui ont au moins quelques soutiens dans le département.

Il y a aussi quelques affiches sur les panneaux autorisés, par exemple à Joinville-le-Pont sur les panneaux d’affichage associatif. On remarquera cependant que les supporteurs des trois candidates principales font bien attention, en mettant leur poster, à respecter les affiches des concurrentes.

Un bel exemple de démocratie picturale, ici à Joinville le 29 mai.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article

commentaires

G. PIRATE 01/06/2007 11:35

Je vous en prie, sortez de la gueguerre stérile et puérile "ah mais c'est elle qui a collé avant". Vos électeurs méritent mieux que ça non ?
Ma critique va aussi bien à Montchamps qu'aux autres candidats. Un futur législateur qui ne respecte pas la loi c'est de la tolérance...pourquoi après tout.

G. PIRATE 31/05/2007 08:47

Vous oubliez de dire que cet affichage sur les panneaux d'expression libre est illégal (cf. articles du code électoral s'y rapportant). Pour des candidats qui aspirent à devenir législateurs j'y vois une sacrée contradiction. Là ou vous voyez un bel exemple de démocratie c'est plutôt un un bel exemple de dénie de démocratie. Vous avez raison sur un point : au moins les murs sont préservés !
 

Benoit Willot 31/05/2007 11:04

Le déni de démocraite, c'est celui des groupes qui recouvrent ou lacèrent les affiches apposées sur les panneaux électoraux.
La première candidate à avoir affiché en dehors des panneaux, ce que prohibe effectivement l'article L51 du conde électoral, a été, dans la circonscription, Marie-Anne Montchamp, la candidate Ump. Les autres ont simplement suivi.
L'affichage sur des panneaux autorisés pour la libre expression a toujours fait l'objet d'une tolérance, et n'a d'ailleurs jamais été sanctionné par aucun tribunal...

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes