Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Autoroute : inquiétude au conseil municipal

Publié par Benoit Willot sur 27 Juin 2007, 18:26pm

Catégories : #autoroute

Le ministre des transports du gouvernement Villepin, Dominique Perben, aurait dû, avant son départ, se prononcer sur le projet d’aménagement du tronc commun aux autoroutes A4 et A86 après avoie eu en mains, en février, le rapport complet sur le débat public organisé fin 2006. Le rapport préconisait de ne pas réaliser d’élargissement mais d’entreprendre des travaux de protection de l ’environnement à l’intérieur des emprises existantes.

Depuis, Dominique Perben a quitté son poste, brièvement remplacé par Alain Juppé puis aujourd’hui par un trio composé de Jean-Louis Borloo (ministre d’État, en charge du développement durable), Dominique Bussereau (secrétaire d’État aux transports) et Nathalie Kosciusko-Morizet (secrétaire d’État à l’écologie). Mais ces derniers n’ont pas non plus fait entendre leur décision.

Par contre, quelques bruits inquiétants sont venus à mon oreille, comme quoi des acteurs économiques, comme le responsable de la Chambre de commerce , et plusieurs élus reviendraient à la charge en faveur de l’élargissement. Par ailleurs, le mode de financement choisi, le partenariat public-privé, vanté par Marie-Anne Montchamp , la députée Ump de la circonscription, semble abandonné selon les praticiens du secteur.

Face à ces inquiétudes, le conseil municipal du 26 juin a adopté un vœu qui « demande que l’État fasse connaître sa décision sur le projet qui lui a été présenté et précise le calendrier de sa mise en œuvre ». Adopté à l’unanimité, le vœu rappelle également que « les principaux objectifs de la ville de Joinville-le -Pont (…) sont les suivants : pas d’élargissement (ni par la création de voie de roulement , ni par création d’une bande d’arrêt d’urgence supplémentaire) ; traitement des nuisances environnementales (bruit, eaux de ruissellement, pollution atmosphérique, pollution lumineuse) ; insertion dans le site (et notamment réhabilitation et mise à disposition des terrains d’emprise, propriété de l’État). »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents