Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 23:00

Le président Nicolas Sarkozy semble être aussi le vrai premier ministre. Il reste manifestement le chef de l’Ump. On a compris qu’il serait tout autant le président de l’Assemblée nationale et, certains ministres se rendent compte que c’est lui qui décide (justice, université, impôts…). Mais ces responsabilités nationales, sans oublier quelques obligations européennes ou planétaires, ne lui suffisent pas.

On constate que le leader de la droite reste toujours « influent » sur ses terres des Hauts de Seine. Il ne se contente pas de ce lien avec le terroir. Il veut, manifestement, s’occuper aussi des affaires de la ville de Paris et de la région Île de France.

Il a ainsi fait des déclarations surprenantes le 26 juin, lors de l’inauguration d’un nouveau satellite d’embarquement à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Après avoir regretté que Paris soit « la seule agglomération de France à ne pas avoir de communauté urbaine » il a remis en cause le projet de schéma directeur de la région Ile-de -France (SDRIF), approuvé par le conseil régional, le 15 février 2007. Nicolas Sarkozy veut « agir sur l’organisation des pouvoirs » et propose de remettre en cause les communautés d’agglomération oude de communes existants car « l’intercommunalité y crée des périmètres sans substance ».

Le président de la République propose qu’un comité interministériel d’aménagement du territoire consacré à l’Ile-de-France se tienne à la fin de 2008 pour adopter un « nouveau plan stratégique et le schéma directeur correspondant, ainsi que les textes législatifs et règlementaires nécessaires ».

Jean-Paul Huchon, président (Ps) du conseil régional d’Ile-de-France n’a pas apprécié. Popur lui, « il est inacceptable de passer par pertes et profits des choix forts, négociés pendant plus de deux ans par l’ensemble des élus et des acteurs économiques et sociaux franciliens, au profit d’une reprise en main par l’Etat. »

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë (Ps), sans être opposé à la création d’une communauté urbaine, a remarqué qu’une telle réflexion « devra associer l’ensemble des collectivités de l’agglomération ». Ce qui fait beaucoup de monde…

On soulignera que l’intercommunalité, décriée aujourd’hui, relevait de la responsabilité du ministre de l’intérieur et des collectivités locales, un certain Nicolas Sarkozy, qui n’avait à l’époque jamais donné la moindre impulsion dans ce domaine.

A consulter le site du SDRIF : http://www.sdrif.com/

 Jean-Paul Huchon dans le Bois de Vincennes, mai 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Île de France
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes