Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Nicolas Sarkozy se mêle de tout, de l’Île de France aussi

Publié par Benoit Willot sur 3 Juillet 2007, 23:00pm

Catégories : #Île de France

Le président Nicolas Sarkozy semble être aussi le vrai premier ministre. Il reste manifestement le chef de l’Ump. On a compris qu’il serait tout autant le président de l’Assemblée nationale et, certains ministres se rendent compte que c’est lui qui décide (justice, université, impôts…). Mais ces responsabilités nationales, sans oublier quelques obligations européennes ou planétaires, ne lui suffisent pas.

On constate que le leader de la droite reste toujours « influent » sur ses terres des Hauts de Seine. Il ne se contente pas de ce lien avec le terroir. Il veut, manifestement, s’occuper aussi des affaires de la ville de Paris et de la région Île de France.

Il a ainsi fait des déclarations surprenantes le 26 juin, lors de l’inauguration d’un nouveau satellite d’embarquement à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Après avoir regretté que Paris soit « la seule agglomération de France à ne pas avoir de communauté urbaine » il a remis en cause le projet de schéma directeur de la région Ile-de -France (SDRIF), approuvé par le conseil régional, le 15 février 2007. Nicolas Sarkozy veut « agir sur l’organisation des pouvoirs » et propose de remettre en cause les communautés d’agglomération oude de communes existants car « l’intercommunalité y crée des périmètres sans substance ».

Le président de la République propose qu’un comité interministériel d’aménagement du territoire consacré à l’Ile-de-France se tienne à la fin de 2008 pour adopter un « nouveau plan stratégique et le schéma directeur correspondant, ainsi que les textes législatifs et règlementaires nécessaires ».

Jean-Paul Huchon, président (Ps) du conseil régional d’Ile-de-France n’a pas apprécié. Popur lui, « il est inacceptable de passer par pertes et profits des choix forts, négociés pendant plus de deux ans par l’ensemble des élus et des acteurs économiques et sociaux franciliens, au profit d’une reprise en main par l’Etat. »

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë (Ps), sans être opposé à la création d’une communauté urbaine, a remarqué qu’une telle réflexion « devra associer l’ensemble des collectivités de l’agglomération ». Ce qui fait beaucoup de monde…

On soulignera que l’intercommunalité, décriée aujourd’hui, relevait de la responsabilité du ministre de l’intérieur et des collectivités locales, un certain Nicolas Sarkozy, qui n’avait à l’époque jamais donné la moindre impulsion dans ce domaine.

A consulter le site du SDRIF : http://www.sdrif.com/

 Jean-Paul Huchon dans le Bois de Vincennes, mai 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents