Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 23:00

Vincent Bolloré est un patron manifestement heureux en affaires. Il investit fréquemment dans des compagnies exotiques (les Terres rouges indonésiennes, le Cambodge, Madagascar…) et en Afrique de l’ouest, en plus de ses quelques affaires industrielles en France.

Il a récemment beaucoup développé son pôle média. Comme tous les industriels patrons de presse, c’est un ami du président Nicolas Sarkozy, auquel il a « prêté » son yacht pour l’escapade maltaise avant sa prise de fonction.

Parmi les investissements de Bolloré dans les médias, il y a une télé (Direct 8), des sociétés de production (SFP), de la publicité (dont Havas) et des quotidiens gratuits, comme MatinPlus et Direct Soir. Il s’intéresse également à la reprise du journal économique La Tribune, après avoir fait des offres (repoussées) pour Libération.

Mais en homme d’affaires avisé, il n’ignore pas que ses journaux peuvent être une arme.

Aussi, regardons avec quelque intérêt le numéro du 2 juillet de Direct Soir. Pas moins de 4 pages, dont la couverture avec une énorme photo, sont consacrées à Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso. Aucune actualité internationale ne plaidait en faveur d’une telle approche, mais après tout, un journal a le droit d’avoir une vue décalée sur l’information.

Pourtant, s’agit-il d’information ? On remarquera que l’infographie est un peu défectueuse. Le journal, qui doit avoir du mal à se procurer une carte en français, en publie une en anglais… et situe le Burkina Faso à l’emplacement de la Mauritanie, 1.500 km au Nord-ouest de l’État africain !

Le texte des articles (non signés) est un modèle de l’investigation et de l’esprit critique : « artisan du dialogue », « talents de diplomate », « Afrique majeure », « chemin de modernisation »… Un chercheur au CNRS qualifie ledit Blaise Compaoré de « père de la nation » tout en concédant que « si la légalité constitutionnelle est respectée, la situation n’est pas idyllique. »

Mais que sait-on du parcours de Blaise Compaoré ? Dans Direct Soir, on lit ce passage aux termes hautement pesés : "en octobre 1987, Compaoré remplace Sankara, qui a été assassiné".  Rappelons que, alors militaire, réalise un coup d'État sanglant après avoir assassiné son prédécesseur, Thomas Sankara, qu’il accusait d’avoir « trahi l'esprit de la révolution ». Certains ont vu sa main derrière les conflits au Libéria, les événements en Guinée, et plus directement encore dans la guerre en Côte d’Ivoire.

Mais Vincent Bolloré n’est pas seulement un patron de presse, il fait des affaires et sait soigner ses amis.

Que deviendra la presse française quand tous journaux, radios ou télévisions seront aux mains Lagardère, Dassault, Bouygues, Pinault, Arnault ou autres Bolloré ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes