Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 23:00

Jules Dumont d'Urville est né en 1790, à Condé-sur-Noireau, dans le Calvados. A l'âge de 17 ans il entre dans la Marine. Il parle couramment anglais, allemand, espagnol, grec, italien et hébreu. Il étudie l'astronomie, la géologie, l'entomologie et la botanique.

Début 1837, Dumont d'Urville soumet à la Marine un projet pour un voyage d'exploration dans les îles du Pacifique en passant par le détroit de Magellan. Le roi Louis-Philippe était intéressé d'accroître la présence française dans les mers du sud; et il lui confia deux navires : l'Astrolabe (102 hommes) et la Zélée (81). Dumont d'Urville eut mission de passer par le détroit de Magellan, vers les îles Pitcairn, Fidji et Salomon. De là il devait croiser le long de la côte nord de Nouvelle Guinée, ensuite en Australie Occidentale, Tasmanie et Nouvelle Zélande. Il devait se rendre aux Shetland du Sud et « aller aussi loin au Sud que les glaces le permettraient ».

Le 7 septembre 1837 les deux bâtiments appareillaient de Toulon. A la fin du mois ils mouillaient à Ténériffe dans les îles Canaries.

Le 8 janvier 1838 les navires débouchaient du détroit de Magellan et se dirigèrent avec grandes difficultés vers le Sud le long de la Terre de Feu. Dumont d’Urville écrivait : « Rien au monde ne peut être plus triste et plus détestable que l'aspect de ces régions désolées ». Le 2 février 1838 les navires faisaient à nouveau route au Sud, à la recherche de l'Antarctique.

Selon Gary Pierson (Antarctic Philately) « courageuse cette tentative était une folie, durant la nuit on entendait la glace craquer et grincer, et au matin on trouvait le chenal refermé derrière les deux navires. »

Il cite le découvreur français (mort dans un des premiers accidents de chemin de fer , en 7842) : « Nous devions alors utiliser tous le moyens à notre disposition. Les hommes montaient et descendaient sur la glace pour amarrer des aussières aux glaces. Ceux qui étaient restés à bord se déhalaient dessus pour avancer péniblement, pendant que d'autres essayaient d'écarter les glaces avec des pics, des espars et des gaffes... A voir nos deux navires on aurait dit des écrevisses échouées par la marée sur une plage pleine de cailloux... et se débattant pour rejoindre la mer. »

Dumont d’Urville annexa le 27 février au nom du Roi et de la France, des territoires qu’il découvrit, les l'appelant Terre Louis-Philippe et Terre de Joinville. Terminée en avril, l’expédition eut des conséquences sanitaires difficiles pour l’équipage, dont 59 membres furent atteints du scorbut et un mourut, tandis que 9 d’entre eux désertaient lors d’une escale au Chili. La suite du voyage de l'Astrolabe et la Zélée dans l'Océan Pacifique jusqu’en octobre 1839 coûta encore la vie à 20 hommes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans international
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes