Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Conférence métropolitaine : les élus de banlieue veulent un engagement plus fort de la région

Publié par Benoit Willot sur 15 Juillet 2007, 23:00pm

Catégories : #Île de France

Paul Chapon, un professionnel de la communication qui vit à Fontenay-sous-Bois (Val de Marne) publie sur son blog « Paris est sa banlieue » un intéressant compte rendu de la troisième session de la conférence métropolitaine, qu’on lira avec intérêt et dont je livre ici quelques extraits. La conférence rassemble des élus de Paris et des villes de la couronne parisienne est s’est tenue le 6 juillet 2007 à Cachan (Val de Marne).

Il note qu’il y avait un seul représentant de l’Ump, en l’occurrence il s’agit de Georges Nérin , adjoint au maire de Joinville-le-Pont, un peu seul avec trois centristes ralliés à la majorité présidentielle et près d’une soixantaine d’élus de gauche. Paul Chapon commente : « question ouverture, les élus UMP se sont montrés aussi frileux que Nicolas Sarkozy est entreprenant. En fait l’ouverture, ça doit dépendre de qui tient la poignée, ou de qui viennent les ordres… »

Le 6 juillet, le débat a porté sur le logement. Le constat est peu encourageant : « réapparition de bidonvilles, manifestations de mal logés, opérations de renouvellement urbain aggravant la tension sur le logement avec un taux de remplacement inférieur à 1 pour 1, faiblesse des rotations dans les HLM, apparition de demandeurs de logement sociaux venant du secteur privé ».

 

Parmi les solutions envisagées, la densification. « Sans densification, pour atteindre les objectifs du SDRIF, il faudrait urbaniser 6 à 8 fois la superficie de Paris » explique Mireille Ferri, vice-présidente verte du Conseil Régional d’Ile-de-France. Mais le message de la densification n’est pas facile à faire passer et est loin de faire l’unanimité. Et c’est autour de ce fameux schéma directeur de la région Île de France (SDRIF) que semble s’être constitué une ligne de fracture, après les attaques contre lui que le président de la République a porté au début du mois.

Bertrand Delanoë, maire de Paris, a souhaité que l’on parle « franchement, avec honnêteté intellectuelle et pragmatisme, en mettant de côté les considérations politiciennes » de la gouvernance de l ’agglomération.

Quant au SDRIF, si beaucoup veulent que le processus démocratique aille jusqu’au bout, il semble avoir du plomb dans l’aile, plusieurs élus saisissant l’occasion pour reprocher à la région d’être trop timide dans ses ambitions, en particulier en matière de logement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents