Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 23:00

Voici le texte que les élus de gauche ont fait insérer dans la brochure de compte rendu de mandat que prépare la municipalité de Joinville, prévu pour être diffusée à la fin de l'été.

Arrivée en seconde position lors des élections municipales de mars 2001, la liste de gauche (socialistes, communistes, radicaux de gauche et Verts) a assumé avec exigence, résolution et pragmatisme son mandat.

Nous n’avons pas eu à nous opposer à des opérations majeures, le bilan de la municipalité sortante en termes d’investissements neufs étant rapide à faire : RIEN. Pourtant les impôts locaux ont augmenté de plus de 25 % pour les ménages sans enfants avec la suppression des abattements sur la taxe d’habitation.

Les élus de gauche ont mené aux côtés des professionnels de santé, syndicalistes et de nombreux usagers, la lutte pour le maintien du centre municipal de santé, hélas fermé en décembre 2003. La plupart des 10 spécialités médicales qu’il accueillait depuis 1949 n’existent plus dans la ville au tarif 1 de la sécurité sociale. 

Dès la fin 2005, nous avons alerté sur le risque d’un nouveau projet de viaducs doublant l’autoroute A4 actuelle, soutenu par certains élus de droite. Dans le comité de défense des riverains et au cours des débats publics, nous avons fait connaître notre exigence pour que soient traitées les pollutions du bruit, de l’eau, de l’éclairage – ainsi que de l’air. Nous avons insisté pour que toutes les associations soient impliquées dans les actions.

La revendication d’une politique culturelle municipale axée sur le soutien aux créateurs a été une constante de nos interventions. Joinville manque d’espaces pour accueillir danse ou spectacles. La gestion de l’école de musique suscite le mécontentement de certaines familles. Les nombreux groupes musicaux de jeunes ont du mal à se produire. Aucun espace d’exposition permanent n’existe pour les arts plastiques. Le soutien au théâtre, à la création cinématographique et à la littérature est bien timide.

Les élus de gauche ont fait des transports en commun et des circulations douces leur priorité en réclamant la réalisation du projet Est-TVM et la création de pistes cyclables.

Nous nous sommes trouvés au côté des mal-logés, en particulier des personnes hébergées dans plusieurs hôtels. Nous avons réclamé avec insistance la promotion du logement : amélioration du parc social, réhabilitation d’immeubles privés et constructions de petites unités.

Nous avons contribué à l’amélioration des conditions d’accueil dans les écoles et à l’aménagement du temps scolaire. Nous avons pris part à l’appui aux enfants sans-papiers scolarisés à Joinville, dont une part a vu sa situation régularisée. Et nous avons réclamé que le maire tienne sa promesse d’une nouvelle crèche.

Le dialogue avec les associations locales et les acteurs économiques a été notre ligne en matière d’urbanisme et pour l’aménagement des Hauts de Joinville. Notre ville doit s’engager dans le développement durable en adoptant les normes de haute qualité environnementale et en conservant les espaces naturels existants.

Les élus de gauche ont soutenu la constitution d’une maison de l'emploi et d’un fonds d’aide à la création d’entreprises, encourageant les activités économiques créatrices de richesses sur le territoire de la commune.

Nous avons appuyé les demandes des associations sportives, d’anciens combattants, caritatives, culturelles ou de loisirs et la rénovation des installations mises à leur disposition.

Nous nous sommes associés aux initiatives pour le renforcement de la sécurité, en mettant l’accent sur la prévention.

Enfin, les élus de la liste à gauche, au pluriel ont regretté que Joinville reste à l’écart des regroupements intercommunaux.

 Les arbres du parvis de l’hôtel de ville abattus en 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes