Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


A86 : bouclée à l'ouest, bloquée à l’est

Publié par Benoit Willot sur 9 Janvier 2011, 11:27am

Catégories : #autoroute

Le 10 janvier 2011 voit l’inauguration du tronçon de l'autoroute A86 reliant par un tunnel de 10 kilomètres Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) à Vélizy (Yvelines). Baptisé Duplex, l’ouvrage est exploité par la société privée Cofiroute (filiale du groupe de BTP Vinci) et a coûté 2,3 milliards d’euros ; il est donc payant. Il permet aux utilisateurs de gagner 45 minutes selon l’exploitant.

Lancée en 1960, l’A86 est le second périphérique d’Île de France d’une longueur de près de 80 km, sa première section ayant été ouverte en mai 1968. Mais si elle est bouclée à l’ouest, l’autoroute ne l’est pas à l’est. Elle comporte deux « troncs communs », l’un avec l’autoroute A3 à hauteur de Rosny-sous-Bois et Bobigny, l’autre avec l’A4, entre Nogent sur Marne et Maisons-Alfort. C’est ce dernier passage, qui comporte un viaduc au dessus de Joinville-le-Pont, qui pose le plus de problèmes. Pour le quotidien économique Les Échos, c’est « la question du « tronc commun » des autoroutes A4 et A86 [est] l'un des principaux points noirs du réseau. »

La direction des routes d’Île de France indique que pour son réseau, les priorités sont la mise aux normes des tunnels, la protection contre le bruit, le traitement des eaux de ruissellement et la lutte contre la pollution atmosphérique.

On remarquera que la protection contre le bruit et le traitement des eaux de ruissellement sont précisément les priorités fixées lors de la concertation de 2006. Celle-ci a défini des travaux d’aménagement environnementaux qui ont fait l’objet d’un consensus. Seul problème : près de cinq ans après, aucun début de mise en œuvre…

A86_trace_2011_3-xl.jpg  Le plan de l’A86

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy l'Eclair 09/01/2011 12:01



Toujours le même constat: à l'Ouest, les beaux quartiers, pas question de nuisance, tout doit passer en sous-terrain, quitte à faire payer l'usager et attendre des lustres pour boucler un projet
d'intérêt général.


A l'Est, on peut polluer à gogo (bruit, ruissellements dans la Marne,...), le riverain n'est qu'un empêcheur de rouler en rond et les élus préfèrent se faire du souci...pour des J.O.
d'Annecy...(au hasard).


Une farce !  



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents