Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:09

En novembre 2009, le Comité des Bords de Marne pour l’hébergement d’urgence lançait un appel pour la réouverture du centre d’accueil de Joinville-le-Pont et pour le droit à l’hébergement. Plusieurs centaines de personnes signaient la pétition lancée par le comité, et plusieurs dizaines venaient manifester devant la structure du 39, avenue Gallieni à Joinville-le-Pont.

Des responsables associatifs, des citoyens et des personnalités de toutes tendances, parmi lesquelles des élus de gauche, mais aussi écologistes, du MoDem ou de l’Ump ou le directeur de France Inter, Philippe Val, soutenaient l’idée que, en conformité avec les lois SRU (solidarité et logement urbain) et DALO (droit au logement opposable), la commune de Joinville devait rouvrir un lieu pour les personnes sans abri. Selon les textes règlementaires, la ville doit disposer de 18 places d’hébergement d’urgence ; or, elle n’en a plus aucune.

Dans une lettre du 16 décembre 2010, la porte-parole du comité, Anne Le Mouël, s’est adressée au maire pour lui rappeler la promesse qu’il avait faite, lors d’une réunion le 18 décembre 2009, d’étudier une « solution alternative orientée vers la construction d’appartements relais relevant de l’insertion. »

Or, constate le comité, « aucune disposition n’a été prise à Joinville pour respecter les critères relatifs à l’habitat d’urgence conformément aux lois SRU et DALO ». Dans ces conditions, les membres du groupement demandent une rencontre rapide avec le maire pour connaître « les projets et les actions que vous comptez mettre en œuvre en faveur des sans-abri dans notre ville. »

On remarquera que le centre d’hébergement d’urgence de l’avenue Gallieni, qui a été fermé en mars 2008 et n’a jamais ré-ouvert pour de prétendues raisons de sécurité, n’a toujours fait l’objet d’aucun aménagement depuis cette date.

Rappelons qu’un décret du 11 mars 2010 impose aux communes, dans le cadre du Service public de l’hébergement, de disposer d’une place d’hébergement pour 1 000 habitants (Joinville-le-Pont devrait donc en avoir 18). Sinon, elles devront payer une amende.

On trouvera ci-dessous copie de la lettre du comité. Par ailleurs, le Secours Catholique a lancé mi-décembre, une « pétition pour un hébergement digne et pérenne » qu’il remet cette semaine au premier ministre, François Fillon.

CHU_2009_11.jpg Manifestation de novembre 2009, Joinville


COMITE DES BORDS DE MARNE POUR L’HEBERGEMENT D’URGENCE

Joinville le Pont, le 16 décembre 2010

M. OLIVIER DOSNE DEPUTE-MAIRE DE JOINVILLE-LE-PONT HOTEL DE VILLE 94340 JOINVILLE LE PONT

Objet : réouverture du centre d’hébergement d’urgence

Monsieur le Député, Maire,

À l’approche de l’hiver 2009, un comité pour l’hébergement d’urgence s’est constitué afin d’attirer votre attention sur le fait que notre ville ne possédait plus de structure d’urgence pour accueillir les sans-abri en période de grands froids.

À l’époque, vous vous étiez engagé à nous tenir informés des orientations et des actions qui seraient menées dans l’évolution de ce dossier, qui à ce jour sont restées infructueuses. En effet, un an plus tard, nous constatons qu’aucune disposition n’a été prise à Joinville pour respecter les critères relatifs à l’habitat d’urgence conformément aux lois SRU et DALO.

Lors de notre réunion du 18 décembre 2009, vous nous aviez pourtant présenté une étude de faisabilité sur le site actuel de l’avenue Gallieni, ainsi qu’une solution alternative orientée vers la construction d’appartements relais relevant de l’insertion. Par ailleurs, la tenue au 1er semestre 2010 d’une réunion préfectorale sur le schéma départemental d’accueil d’hébergement et d’insertion aurait pu apporter une réponse à ces attendus.

Depuis peu, en qualité de député, vous siégez au parlement en lieu et place de Marie-Anne Montchamp, nommée secrétaire d’état des solidarités et de la cohésion sociale. Dans ces circonstances, il nous semble que vos convictions et votre sensibilité en faveur des personnes en difficulté ne peuvent qu’être renforcées et soutenues. Nous souhaiterions incessamment lors d’un entretien avec vous, connaître les projets et les actions que vous comptez mettre en œuvre en faveur des sans-abri dans notre ville.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Député-Maire, à nos respectueuses salutations. Pour le comité

Anne Le Mouël

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans logement
commenter cet article

commentaires

Laurent FEIGENBAUM 10/01/2011 23:33



Merci Monsieur WILLOT pour votre réponse à mon commentaire. En effet on a mentionné Saint Maur des Fossés récemment sur LCP je crois comme une des villes donnant le mauvais exemple en
matière de Logement social, pourtant il me semble que la Majorité y est très largement et cofortablement établie à droite mais de nouvelles Habitations à caractère social y seraient-elle mal vues
?


Il en existe pourtant comme à La Pie où j'eus de la Famille qui vécut quelques années, mais loin certes de la Mairie et de l'avenue du Bac .....


Pour ce qui est de Joinville je ne comprends pas que l'on ne puisse - je change de sujet - demander à la Foncière ICADE de prévoir un espace de Stationnement en proximité de la Gare RER,
quel Foutoir ce Lieu va t-il devenir lorsque des Bureaux seront construits en lieu et place du Parc de Stationnement ! Allons nous regretter Pierre AUBRY .......


Car des Locaux vacants et aménageables en Bureaux "neufs" si besoin, il me semble qu'il y en a ailleurs ?



Laurent FEIGENBAUM 10/01/2011 11:34



Ce qu'on ne dit jamais c'est que les communes de droite rechignent à construire des logements sociaux dont les occupants voteront à gauche et leur feront perdre les élections,
raisonnement peut-être simpliste mais ?



Benoit Willot 10/01/2011 23:20



Il y a de nombreux maires de droite qui ne rechignent pas à construire des logements sociaux. Même dans le Val de Marne. Mais il est vrai que d'autres, comme à Saint Maur, se moquent de la loi et
des problèmes des mal logés.



conseillus urbanismus 10/01/2011 11:30



 


Ceux qui ont assisté à la cérémonie des voeux du Maire de Joinville ont bien compris où se situent ses centres d'intérêt. Bétonner,
bétonner Joinville, construire des centaines d'appartements rue de Paris que les Joinvillais ne pourront s'offrir compte tenu du prix largement hors de porté pour beaucoup d'entre eux. Construire
des milliers de m2 de bureaux au RER alors que des locaux d'activité sont vides et disponibles à Joinville et ne trouvent pas preneur.


Mais que pèsent les sans abris face aux budgets de dizaines de millions d'euros engagés dans ces projets, tous aussi mégalos les uns
que les autres ?


Les pauvres dérangent le petit confort bourgeois du député maire, ne pas les accueillir c'est les renvoyer à coup sûr dans les communes
ou départements proches ( de Champigny ou de la Seine Saint Denis par exemple) hors de sa vue.


Une bien surprenante manière d'affronter et de traiter les problèmes locaux en les refilant à ses voisins.


 



Laurent FEIGENBAUM 10/01/2011 11:06



La grande Préoccupation de DOSNE doit-être de trouver un moyen de remplacer le Manque à gagner par la Perte du MERDATOR de ce F..... de SERVIER .....



démocrate joinvillais 10/01/2011 10:57



 


Si Mr Dosne avait eu l'intention de trouver une solution d'hébergement pour les sans abris il n'aurait pas manqué de le faire savoir à grand renfort de déclarations tonitruantes comme il sait si
bien le faire.


Son silence n'est pas vraiment surprenant mais malheureusement révélateur de son désintérêt total pour le sujet.


Il est plus important à ses yeux d'installer à grands frais une statue de Bernard Palissy en Marbre au Square Bir Hakeim. ( proche de son domicile dans le quartier Palissy.)


A chacun ses valeurs !!!


 



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes