Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Autoroute : quatre ans d’attente

Publié par Benoit Willot sur 1 Septembre 2010, 23:01pm

Catégories : #autoroute

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (septembre 2010).

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

La concertation pour l’aménagement du tronc commun aux autoroutes A4 et A86 s’est terminée en décembre 2006. Le rapport officiel indiquait : « loin de procéder par surenchères, de nombreux intervenants ont cherché à élaborer des compromis raisonnables. (…) [ils] ont fait un pari : celui d’être ainsi mieux entendus par ceux qui décideront dans les prochaines semaines. »

Les éléments du consensus étaient décrits : « La convergencede ces acteurs s’est opérée sur les points suivants : la réalisation d’un projet d’amélioration de l’environnement est opportune et urgente (…) ; Un projet, permettant de garantir les objectifs de réduction des nuisances sonores et de limiter les impacts visuels et écologiques sur le territoire, a été esquissé pendant la concertation. Sa finalisation semble à portée de main (…) ; Les décisions concernant le lancement officiel du projet sont attendues avec une réelle impatience. »

Il avait fallu des centaines d’heures de travail de fonctionnaires, élus, responsables associatifs ou citoyens des communes des Bords de Marne pour arriver à une proposition simple : ne pas toucher aux voies et réaliser des travaux pour réduire le bruit, les reversements d’eaux usées dans la Marne et la pollution lumineuse.

En février 2007, le conseil régional donnait son feu vert pour inscrire le projet dans le Schéma directeur de l’Île de France.

En septembre de la même année, Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie, indiquait : « Je me prononcerai prochainement sur ce dossier complexe et sensible en tenant compte des positions exprimées par les élus du secteur et par les riverains lors de la concertation ».

Enfin, le 12 décembre 2007, Nicolas Sarkozy, président de la République, écrivait que le projet d’aménagement du tronc commun bénéficiera « d’une ambition et d’une priorité nouvelles. »

À l’automne 2010, malgré les démarches en tout sens conduites par les membres du Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4-A86, rien n’a été mis en œuvre. S’il se murmure que des travaux sont toujours envisagés, rien de concret n’est fait.

Pendant ce temps-là, la Marne et le ru de Polangis continuent de recueillir le ruissellement des eaux sales, les oreilles des riverains souffrent, le gaspillage lumineux continue…

Il est plus que temps que l’État tienne sa parole. Pour cela, il faut que tous les élus se mobilisent. Ceux de gauche seront, comme toujours, au premier rang de la défense des riverains.

viadu_2006_11.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents