Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 23:01

C’est le 9 septembre 1860 que le porcelainier Jean-Marie Gille inaugure une statue à Bernard Palissy sur un vaste terrain dont il est propriétaire à Joinville-le-Pont et qu’il commercialise en lots sous le nom de « Villa Palissy ».

La statue représente l’inventeur en costume de gentilhomme du temps d’Henri IV. Il a la tête légèrement penchée, plongé dans ses recherches. Ses gestes et la position de ses mains semblent indiquer qu’il vient de faire une découverte. Derrière lui, on voit un petit four rond sur lequel sont posés des livres, rappel de son travail d’artisan ainsi que de son œuvre d’écrivain.

Gille, né en 1798, est un ouvrier, devenu industriel, qui s’intéressa au travail de Bernard Palissy. Il a donné son nom à une rue du quartier qu’il édifia. À sa mort, en 1868, il fut enterré dans le cimetière de Joinville qu’il avait contribué à créer. Il y repose dans une chapelle ornée de son buste en marbre.

Son père, Bertrand Gille, lui aussi fabricant de porcelaine, expose à la Grande exposition de Londres en 1851. Jean-Marie fera de même lors de l’exposition universelle de Paris en 1867.

Gille habitait rue de Paris. Selon Parizot et Boileau, (Guide - album historique et descriptif du Bois de Vincennes et du Chemin de fer de Paris à Vincennes et à La Varenne - Saint – Maur, 1860), « Cet ouvrier devenu manufacturier qui, à l’âge de 25 ans s’établit… sur le trottoir, avec cinq francs de marchandises, beaucoup de courage et d’intelligence, a reculé les bornes d’une industrie en ajoutant à ses ressources et multipliant ses applications ; à la fois créateur et vulgarisateur, il a su abaisser les prix de vente en perfectionnant les produits. Médaillé de première classe aux Expositions universelles après avoir remporté 12 autres récompenses honorifiques, M. Gille a reçu un brevet de chevalier de la Légion d’honneur ainsi rédigé : « Ancien ouvrier – Progrès et développement dans l’industrie de la porcelaine, et services rendus à la classe ouvrière ».

Gille et ses collaborateurs Dajard et Grehant sont également les auteurs du Chemin de croix de l’église paroissiale Saint-Charles-Borromée à Joinville-le-Pont (94).

1860 statue Palissy 2 L'inauguration de la statue, le 9 septembre 1860

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes