Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:09

Nous avons publié, au cours des mois d’avril et mai 2011, une série de 17 articles faisant le point sur la réalisation du programme municipal qu’avait présenté Olivier Dosne, alors candidat aux élections de mars 2008, devenu depuis député-maire (Ump) de Joinville-le-Pont.

Dans cet ensemble, la priorité a été donnée aux faits : que s’est-il passé ? Il y a, c’est d’ailleurs la moindre des choses, des actions positives. Il y a également des actes regrettables.

Ce qui est cependant le plus marquant, c’est la renonciation quasi-complète aux éléments les plus importants du programme : passerelle, médiathèque, maison des arts, pôle numérique d’entreprises, la baisse des impôts (transformée en forte hausse)…

Le deuxième élément marquant est la disparition de plusieurs des fleurons de l’économie locale : GTC, les Auditoriums de Joinville, le Petit Robinson et Logo (lunetterie) ont fermé et n’ont été remplacé par rien.

Enfin, il y a aussi les fermetures de services publics qui ont, elles bien dépendu de la mairie : le centre d’hébergement d’urgence de l’avenue Gallieni, le service Agora Joinville emploi et celui de prévention santé (Jaspe).

Signalons toutefois que, bien que mes données soient tout à fait contrôlables, le maire a tenu à y répondre dans l’éditorial du magazine municipal de mai 2011, après l’avoir fait oralement au conseil municipal : « 75% de nos engagements de campagne sont aujourd’hui tenus ou en cours de réalisation ».

Pour ceux qui n’auraient pas tout lu, voici donc un résumé et un lien vers les 17 articles. Que çà vous permette de juger.

Samedi 2 avril 2011 : L’amour dure trois ans

Le programme d’Olivier Dosne, candidat à la mairie en mars 2008, présentait 148 engagements. Qu’en est-il trois ans après, à la moitié de la mandature ? Treize promesses ont été tenues, soit 9% du total et 18 autres partiellement. Il y a également ce qui est en cours de réalisation (4) ou reste prévu (17). Donc, 52 engagements ont abouti, ou le feront peut-être, même en partie (26%).

Lundi 4 avril 2011 : Urbanisme : ambition abandonnée

La première partie concerne l’urbanisme et l’environnement. Ce qui est frappant, c’est l’abandon total des projets les plus emblématiques (passerelles au port et vers Nogent) et la désertion du terrain environnemental (protection des riverains de l’autoroute et de l’île Fanac).

Mardi 5 avril 2011 : Circulation : des routes, pas de parkings

Si la commune a investi dans le réseau routier, les améliorations pour les cyclistes restent très limitées. Surtout, l’essentiel du bilan tient dans ce qui n’était pas prévu : la fermeture, en série, des principaux parkings des Hauts de Joinville.

Mercredi 6 avril 2011 : Environnement : de la comm’ mais les actes tardent

Si l’environnement est, en matière de communication, une priorité pour la majorité municipale, les actes, eux tardent. Les aménagements essentiels restent à venir.

Jeudi 7 avril 2011 : Écologie : résultats très limités

En matière d’énergies renouvelables, le bilan de Joinville est tout à fait symbolique. Les projets les plus significatifs n’ont pas été mis en œuvre à ce jour.

Vendredi 8 avril 2011 : Sécurité : la vidéosurveillance, seule perspective

En matière de sécurité, la mise en place en cours d’un dispositif de vidéosurveillance mobilise tous les moyens municipaux.

Samedi 9 avril 2011 : Fiscalité : la hausse au lieu de la baisse promise

Pour la fiscalité, le bilan de la municipalité d’Olivier Dosne est à l’exact opposé de ses promesses : hausse des taxes pour les entreprises (et pour les ménages, mais là, il n’y avait aucun engagement écrit à part en matière d’enlèvement des ordures ménagères). Remarquons aussi qu’aucun projet d’intercommunalité n’a été engagé.

Dimanche 10 avril 2011 : Logement : gros retards

En retardant d’au moins deux ans la mise en œuvre du programme des Hauts de Joinville, la municipalité a conduit à ralentir l’amélioration espérée de l’offre de logement dans la commune – renforçant encore plus les tensions dans l’accès à un toit.

Lundi 11 avril 2011 : Santé : abandon de la prévention

En matière de santé, la fermeture du service municipal de prévention (JASPE) a illustré l’abandon de toute action en la matière.

Mardi 12 avril 2011 : Jeunesse : tensions

La création effective d’un espace jeunes, avenue Gallieni, si elle est à mettre effectivement au crédit de la municipalité, ne saurait cacher l’absence de la plupart des objectifs qui figuraient au programme de la majorité municipale. Par ailleurs, une tension existe sur certains quartiers, en particulier à Barbusse.

12/05/2011 Économie : désertification

La promesse (en 2008) de « soutien au cinéma » se transforme en acceptation sans broncher de la fermeture de toutes les entreprises significatives du secteur (GTC, les Auditoriums, les sociétés de production, etc.). Le « soutien à la filière optique », c’est simplement la fermeture de Logo, l’entreprise la plus importante ayant son siège social à Joinville. Quand aux autres promesses, on n’a encore rien vu de concret.

13/05/2011 Guinguettes : dernières valses ?

La « modernisation des guinguettes » voulue par Olivier Dosne, c’était donc cela : la fermeture du Petit Robinson et des menaces sur La Goulue. Heureusement, la modernisation du bâtiment de l’aviron avait été (réellement) faite juste avant.

14/05/2011 Sport : un gymnase qui se fait attendre

En matière sportive, un véritable accent a été mis sur la pratique du sport par les personnes handicapées, initiative heureuse. L’aménagement d’une aire de jeux quai Gabriel Péri est également l’aboutissement d’une demande ancienne des habitants du quartier. Par contre, le gymnase des Hauts de Joinville, qui était dit « urgent » reste toujours à l’état de projet ; plus de deux ans de retard ont été pris sur sa réalisation.

15/05/2011 Culture : renonciation aux équipements

Le début de l’action de la nouvelle municipalité avait laissé entrevoir quelques espoirs : programmation de spectacles musicaux un peu nouveaux, ouverture à des artistes, amélioration de la présentation des programmes, affichage plus lisible… Malheureusement, et contrairement à toutes les villes voisines, l’équipe d’Olivier Dosne fait totalement l’impasse sur le besoins d’équipements culturels. Le projet qui était inscrit dans la future Zac des Hauts de Joinville a été rayé. La promesse d’une « médiathèque avec salle de spectacle modulable (200 à 300 personnes) dans les Hauts de Joinville » s’avère avoir été un leurre. De même, d’ailleurs que le « rachat d’une propriété historique à Palissy pour en faire une maison d’art et de culture ». De manière symbolique, l’année 2011 devrait d’ailleurs voir la démolition de l’ancien Centre socioculturel Jacques Prévert, boulevard du maréchal Leclerc. C’était, sous une municipalité de gauche il est vrai, une authentique maison d’art et de culture.

16/05/2011 Police : obsession idéologique

Le thème de la sécurité montre les limites d’une obsession idéologique. Il faut de la vidéosurveillance, c’est le choix de Nicolas Sarkozy, c’est la politique du gouvernement, c’est l’antienne de l’Ump… Il y aura donc des caméras dans deux quartiers de Joinville (les Studios et une petite partie de la rue de Paris). Les vrais problèmes de sécurité se posent pourtant ailleurs, dans plusieurs quartiers où aucun équipement n’est prévu et où les actions de prévention sont rares. Mais la priorité, c’est d’appliquer la doctrine. Quant à l’aménagement de l’ancienne nationale 4 (devenue D4), il était déjà prévu dans le plan des déplacements urbains d’Île de France de décembre 2000. Un « contrat d’axe », signé en juin 2005, prévoit des travaux de sécurisation des traversées. Aucune mise en œuvre concrète n’est cependant planifiée.

17/05/2011 Technologies : au passé

Le programme de la nouvelle municipalité n’était pas révolutionnaire en matière technologique. Le déplacement de l’espace multimédia a permis d’en améliorer l’aménagement. Les services en ligne restent assez réduits. On identifiait cependant deux projets majeurs : un pôle numérique d’entreprises à côté du RER et la sauvegarde du site GTC. Si une entreprise devrait bien s’installer, un jour, à côté du RER, il n’est plus question d’un « pôle numérique d’entreprises ». Quant à la « sauvegarde du site GTC », c’est hélas à la liquidation pure et simple de l’entreprise que l’on a assisté. Le site des anciennes usines Pathé n’est plus ni technologique, ni cinématographique ; il est simplement vide.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans gestion communale
commenter cet article

commentaires

Michel Garenne 20/05/2011 12:56



Oui, bravo pour ce travail !


Car c'est probablement beaucoup de temps et d'énergie consacré à la vie joinvillaise et à l'information des citoyens.


La censure est l'arme des faibles et de peureux (ils se seront reconnus).



Julien Galliano 19/05/2011 18:27



Merci Benoit pour ce "petit" résumé.


Merci aussi pour ce blog le seul consacré à Joinville ou la censure n'est pas de mise comme sur celui de Monsieur Dosne ou autres Candidus ...



citoyen Joinvillais 18/05/2011 11:56



 


Vous vous êtes astreint, Monsieur Willot à faire une liste très claire et exhaustive du nombre de réalisations de la majorité
municipale ces trois dernières années. Votre travail est sérieux, les chiffres basés sur des constatations sont indéniables.


Il en est tout autrement de Monsieur Dosne qui se contente de sortir un chiffre de 75 % de réalisation de son programme sans aucune
mise en perspective ni aucune démonstration qui pourrait s'appuyer sur des faits concrets et quantifiables. Il se moque vraiment de la population, pourquoi ne pas annoncer 95 % ou 99 % ?


Qui peut croire encore aux déclarations du Maire ? Heureusement que les Joinvillais ont appris à décrypter la communication toute à
l'avantage du Maire dans le magazine municipal. A vouloir convaincre à tout prix en racontant n'importe quelle sornette c'est toute la crédibilité de l'équipe municipale qui est en cause.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes