Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Blues pour les sans-papiers

Publié par Benoit Willot sur 23 Mai 2010, 23:08pm

Catégories : #musique

Le Comité de soutien aux travailleurs sans papiers de Joinville-le-Pont organise une soirée festive de soutien aux grévistes d’Oxyplus le jeudi 27 mai 2010 à 20h30 au Tapas Club, 28, avenue du général de Gaulle à Champigny sur Marne.

Le spectacle sera assuré par Tao Ravao et Vincent Bucher, qui proposent un afro-blues. Tao Ravao est un virtuose du kabosy, un instrument à corde de Madagascar, et utilise aussi une harpe kenyane tandis que Vincent Bucher est présenté comme un « génie de l’harmonica ». ils sont accompagnés aux percussions par Émile Biavenda, un centrafricain.

Vous pouvez également envoyer des dons à la Ligue des droits de l’Homme : LDH Section St-Maur Bonneuil BP 54 94210 La Varenne (au dos, mention Solidarité travailleurs sans papiers Oxyplus).

Le comité de soutien comprend 11 syndicats et associations : *La CGT, la CFDT, L’Union syndicale Solidaires, la FSU, l’UNSA, la Ligue des droits de l’Homme, la Cimade, le Réseau Education Sans Frontières, Femmes Egalité, Autremonde et Droits Devant.*
Le comité de soutien aux grévistes sans papiers d‘oxyplus est composé de l'Union Locale CGT St-Maur/Joinville - l'Union Départementale CGT 94 - Sud Education Créteil – SNUTEF IDF - Solidaires - Cimade - LDH 94 - RESF 94 - Europe Ecologie - Gauche Alternative Champigny et environs - NPA - PC - PG - PRG - PS - les Verts

  • Plan d’accès au Tapas Club. Entrée –bon de soutien : 12 euros. La recette des entrées sera intégralement reversée aux grévistes.
  • Comité de soutien aux travailleurs sans papiers de Joinville-le-Pont : d’Oxyplus http://sans-papiers-joinville.blogspot.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cinpisink 25/05/2010 00:00



" Sans papiers "... Quel terme trompeur. En fait ces " travailleurs " sont des étrangers en situation irrégulière. Entrés sans en avoir le droit sur le territoire national et s'y incrustant.
Au détriment des natifs et des étrangers en situation régulière. Honte à vous, Willot d'employer ce terme subversif.



Benoit Willot 25/05/2010 00:14



La plupart des sans-papiers sont entrés légalement sur le territoire français. Quant au caractère "subversif" du soutien aux travailleurs dans cette situaion, jugeons-en : des dizaines de patrons
d'industrie ou de services ont pris position en faveur de la régularisation de ces personnes.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents