Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:08

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (septembre 2011).

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

La crise économique et sociale fait l’actualité de la rentrée, après avoir marqué tout l’été. Il s’agit aussi d’un évènement politique, alors qu’en 2012 il faudra choisir non seulement un nouveau président mais également une nouvelle majorité à la chambre des députés.

En juin, une partie des forces progressistes a déjà sélectionné, après de nombreux débats publics, ses candidats pour l’élection présidentielle ; une autre étape sera franchie en octobre.

Les membres du front de gauche, qui réunit le parti communiste et le parti de gauche, ont désigné Jean-Luc Mélenchon, député européen et ancien sénateur de l’Essonne. Quelques semaines plus tard, les écologistes ont préféré Éva Joly, elle aussi parlementaire à l’assemblée de Strasbourg.

En octobre, les socialistes et les radicaux de gauche vont proposer, dans des primaires ouvertes à tous les citoyens qui se reconnaissent dans les valeurs de la gauche, de voter pour celui ou celle qui les représentera.

Ce processus démocratique tranche avec ce qui se passe à droite : là, ni débat, ni scrutin. Comme si, même au vu de la gravité de la situation, on pouvait se contenter de ressortir les mêmes arguments qu’en 2007.

À Joinville, on constate ce que c’est une politique sarkozyste : suppression des services publics, mépris du social, abandon de toute ambition économique, mépris pour les associations. La municipalité a fermé Agora Joinville emploi, juste avant que l’État ne supprime l’agence locale pour l’emploi. Le maire a rayé d’un trait de plume, au mépris de la loi, la structure d’accueil des sans-abris, et cette année, alors que le mal-logement s’aggrave, c’est le gouvernement qui baisse les crédits pour accueillir les personnes à la rue. Le service municipal de prévention en matière de santé a été arrêté, quelques mois avant que la sécurité sociale ne quitte définitivement ses locaux joinvillais.

Les tensions économiques existent certes partout, mais Joinville est en pointe dans la destruction d’unités de production : départ d’une entreprise de lunetterie, qui laisse une friche en voie de dégradation rue de la Liberté, liquidation quasi complète de l’industrie du cinéma, autrefois emblématique de la cité, réduction des guinguettes…

En 2012, il faudra tirer le bilan de l’action des élus de 2007, dont le président Nicolas Sarkozy et le député Olivier Dosne. Il y aura une alternative, à gauche, et vous aurez votre mot à dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Gauche
commenter cet article

commentaires

elle erre 24/09/2011 08:45



Encore les Grecs!!!!!



ancien électeur de droite 22/09/2011 11:01



 


Madame Reuschelein, ce que vous dites est connu depuis des années, aujourd'hui, le temps du diagnostic est passé. Il fallait agir et traiter la
prise en charge de la dépendance par la loi. Alors que des centaines de professionnels du secteur ont été consultés, des milliers de pages de rapports ont été écrites sur le sujet, des centaines
d'heures de réunion dans les cabinets ministériels ont été organisées, au final, tout est abandonné.


Le député Dosne a voté la rigueur comme ses petits camarades à l'assemblée nationale, sans bouger une oreille et a mangé son chapeau. Résultat :
le grand chantier de N. Sarlozy sur la prise en charge de la dépendance est repoussé aux calendes grecques.


Belle leçon de courage politique de la part de M. Dosne et de ses amis.


 



Liliane Reuschlein 10/09/2011 09:06



Pour répondre à l'auteur du commentaire numéro 1, je voudrais juste souligner que le soir de la réunion à propos de la dépendence , il y avait du monde dans la salle des fêtes. 


Il ne s'agissait pas de présenter une loi mais d'exposer la situation, les difficultés et les problèmes liés au vieillissement et à la perte d'autonomie...


Les profesionnels ont pu faire part de leurs commentaires, les familles ont pu poser des questions, évoquer leurs difficultés.


Participions nous à la même réunion?


Maintenant l'étude du dossier dépendance et les arbitrages sont reportés. je le regrette. Les structures d'accueil, d'aide et les familles attendent les arbitrages particulièrement sur
l'aspect financier...Ils arriveront forcément et ne seront pas du goût de tout le monde; l'allongement de la durée de vie à un coût et chacun devra pourtant y participer sinon, ce sera la
fin de beaucoup de structures qui prennent le relais des familles ou qui compensent son absence



Prison des Baumettes 09/09/2011 00:35



C'est sur que quand on a dans ses rangs des personnes comme Mr Jean Noel Guerini, Mr Patrick Seve, et Mr Strauss Kahn, on peut se permettre de critiquer aisément l'UMP et la Politique d'Olivier
Dosne, Député-Maire UMP de Joinville le pont . Mr Willot soyez un peu plus honnete intellectuellement ...



Robin du bois de Vincennes 07/09/2011 11:56



 


M. Dosne est bien le défenseur des causes Sarkozystes perdues. Il a fait la promotion de la candidature d'Annecy aux Jeux Olympiques d'hiver de
2018 , jamais la France n'avait fait un aussi mauvais score : 7 voix sur 95 soit 7,5 % . C'est bien vers un score identique qu'il s'oriente aux futures élections municipales de Joinville en 2014,
peut-être qu'il compte sur la mobilisation de la ville d'Annecy pour lui donner un coup de main. Il ferait mieux de s'occuper en priorité des problèmes des Joinvillais s'il compte se
représenter.


 



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes