Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 00:09

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (janvier 2011).

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

Fin décembre 2010 a vu le départ de la plus importante entreprise de la filière du cinéma encore à Joinville. Les Auditoriums de Joinville, en difficultés économiques depuis cinq ans, ont quitté les lieux. Une autre société technique du secteur, Polyson, a également plié bagage tandis que le restaurant du site Pathé fermait définitivement. La fermeture des activités liées à l’image sur le site du quai Gabriel Péri fait disparaître une cinquantaine d’emplois supplémentaires de la commune.

Joinville qui, après guerre, comptait 1 300 personnes travaillant dans le secteur du cinéma, ne dispose plus en 2011 que d’un établissement de la société Digimage, avec 15 salariés. Il y en avait encore 300 il y a moins de dix ans.

Pourtant le secteur audiovisuel n’est pas condamné, loin de là. Trois pôles en Île de France voient un véritable développement de l’activité et de l’emploi : Boulogne, Saint Denis et Montreuil. Dans ces trois lieux, il y a une véritable politique locale d’encouragement de la filière. Les communes et les intercommunalités sont mobilisées pour créer les conditions d’attractivité du territoire.

À Joinville, c’est semble-t-il le fatalisme.

Les élus de gauche ont été les seuls à manifester leur inquiétude et à évoquer la question au cours des conseils municipaux. Le 28 septembre 2008, en réponse à notre demande, le maire, déclarait avoir « lancé avec le sous-préfet [de Nogent sur Marne], Olivier Ducray, l’organisation d'une table ronde sur l’avenir du site avec l’ensemble des interlocuteurs concernés ».

Le 13 octobre 2009, Olivier Dosne nous disait « j’ai relancé Monsieur le sous-préfet (…) afin de lui demander d’organiser au plus vite la table-ronde qu’il s’était engagé à réunir. »

Et le 1er décembre 2009, le même nous répondait : « j’ai travaillé à l’organisation de la table ronde que vous évoquez. »

Mais, plus de deux ans après notre alerte, force est de constater que rien n’a été fait – pas même la fameuse table-ronde – et qu’au contraire, la municipalité assiste, impuissante et passive, à la disparition de ce qui est historiquement, non seulement l’image même de la ville, mais ce qui fut son activité principale et qui restait une importante source d’emplois et de recettes fiscales.

 

Audis 2007 04

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans cinéma et jeux vidéo
commenter cet article

commentaires

Joinvillais inquiet 04/01/2011 12:14



 


Une nouvelle dimension pour les activités cinématographiques à Joinville.


Le nombre d'emplois sur le site de GTC se réduit d'année en année sans que cela ne semble émouvoir les élus de la majorité municipale. Et ce ne sont pas les gesticulations du Maire à l'Assemblée
Nationale qui y changeront quoique ce soit. Les entreprise quittant Joinville, le chômage augmente et le nombre d'empois diminue, voilà une nouvelle perspective dont on se serait passé.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes