Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 22:16

On sait que les parents d’élèves de l'école maternelle P'tit Gibus à Joinville-le-Pont se battent, avec leurs trois associations, Fcpe, Unaape et Peep, pour obtenir la réouverture de la sixième classe, fermée alors que l’effectif est au-dessus du seuil annoncé pour son maintien.

Lors du conseil municipal du 26 septembre, l’ensemble des élus ont voté un vœu en faveur de ce maintien. Le maire, Olivier Dosne (Ump) s’est plaint de la façon dont il avait été traité par le ministre de l’éducation, Luc Chatel, qu’il voulait rencontrer lundi sur ce sujet : « j’ai été reçu par le chef de cabinet adjoint… ce n’est pas de cette façon qu’on traite un député UMp ! » Aucune promesse ne lui a d’ailleurs été faite à cette occasion.

Mais l’unanimité des élus, pas plus que la détermination des parents ne semblent avoir eu d’effet. Une délégation des parents de la maternelle a été reçue par le chef de cabinet du préfet du Val de Marne et par trois inspecteurs de l’Éducation nationale mercredi 28 septembre 2011 à 14h30. Ils en sont ressortis, selon la Fcpe, « sans réponse, ni espoir ». Pour les fonctionnaires, il n’y a « plus de budget » ni d’enseignants disponibles.

Devant le Conseil départemental de l’Éducation nationale (CDEN), réuni ce même mercredi à 15h, c’est l’Inspecteur d'académie, Pierre Moya, qui allait mettre les points sur les « i ». La question de la maternelle Joinvillaise, emblématique, lui a permis de confirmer ce qu’on croit avoir compris : le service public est nu. Mais, selon les représentants des parents d’élèves et les syndicalistes qui assistaient au CDEN, Pierre Moya a été beaucoup plus loin ; il a désigné un responsable de la situation.

Selon celui qui dirige les services départementaux de l’Éducation nationale, il y a un fautif et c’est Olivier Dosne. Rappelant qu’il est aussi député, il souligne que c’est lui qui a voté la suppression de 16 000 postes cette année parmi les enseignants. En soutenant la réduction du corps professoral, en ayant orienté des enfants vers d’autres écoles, en ne participant pas à la première rencontre à l’inspection académique à la rentrée, le maire, malgré un soutien de façade à l’action des parents, a contribué à une situation qu’il dénonce aujourd’hui.

La majorité de droite dépouille l’Éducation nationale, puis ses membres se plaignent qu’elle ne peut répondre aux besoins, bien réels, des habitants. Pierre Moya aura ainsi donné une leçon de morale politique au sein de l’instance consultative de la politique éducative dans notre territoire.

C’est tout à fait inhabituel, d’autant que la dénonciation a été répétée, mais je ne peux que souhaiter avec lui le retour d’un certain sens moral dans l’action publique.

En attendant, les parents d’élèves restent mobilisés et en colère. Ils espèrent encore, malgré tout, la nomination d’un éducateur de vie scolaire pour aider une des institutrices. Et ils réclament d’être reçus, au plus vite, par le maire.

 

DSCN0809

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans écoles & collèges
commenter cet article

commentaires

Platait 30/09/2011 20:17



J'oubliais : le "brillant" Olivier Dosne, dans les commentaires affligeants qu'il fait sur son site à propos du dernier débat des candidats aux primaires socialistes se plante magistralement. Il
parle de Jean-Claude Baylet, alors qu'il s'agit de Jean-Michel Baylet. Et dire qu'il est député !!!!!!!! et il déverse sa bile sur les primaires socialistes parce qu'il constate avec dépit que
c'est un succès, alors que l'Ump est obligée d'accepter la candidature de Sarkozy, alors que l'Ump en veut de moins en moins. Mais l'Ump étant un parti caporalisé......



Platait 29/09/2011 23:50



Bah, on sait bien qu'OR est probablement un des portes-serviette de Olivier Dosne. Olivier Dosne qui fait le fier dans le reportage diffusé sur la chaîne LCP. Olivier Dosne qui se prétend, sur
son site, le maire le plus "web" du Val de Marne. Alors, quand on voit son site internet, avec pas le moindre commentaire d'internaute sur son site, ça fait rire. Au moins, votre site, monsieur
Willot, est bien vivant. Et Dosne restera sans doute comme le dernier élu de l'Ump à se grouper derrière Sarkozy-Karachi pour les présidentielles, alors que le roi de l'Elysée est tout nu......
Quel grand sens politique pour le premier élu de Joinville !!!!!



bertier 29/09/2011 19:17



OR, quel est l'intérêt de transformer - pour s'en moquer - le nom de l'auteur de ce blog ?


Ca décrédibilise votre propos, intéressant au demeurant, quoique anonyme.  


Sur le fond, le raccourcis entre député et maire reste aussi saisissant que le paradoxe qui résulte de l'action de notre maire actuel. 


Pierre



glandidus 29/09/2011 17:23



 


Vous avez raison « OR » le mandat de M. Dosne marque une rupture et quelle rupture, c'est même une véritable casse. Il faut
aller rue de Paris pour se rendre compte du travail de M. Dosne : destruction et démolition. Dites lui bien qu'il continue à mettre en pratique les précieux conseils des stratèges de l'UMP dont
on a pu mesurer les performances lors des élections sénatoriales. Ne vous inquiétez pas, les Joinvillais n'auront pas de mal à trouver un Maire à la hauteur de la tâche le moment venu.



OR 29/09/2011 16:30



La crise de la dette, c'est aussi et surement à cause d'Olivier Dosne je pense. Tout comme le tsunami au Japon.


Et qui élirez vous à la place d'Olivier Dosne ? Monsieur Willow ? Ouaouh ! On peut dire que l'idée a de l'avenir.


A mon avis, Olivier Dosne a de beaux jours devant lui à Joinville le Pont, son mandat marque une rupture avec l'absence de travail de ses prédecesseurs. Que cela plaise ou non aux aigris qui du
haut de leurs sièges de donneurs de leçons, n'ont jamais eu à prendre de décisions qui engagent le quotidien et l'avenir des autres.


La critique facile décridibilise ceux qui la tienne Monsieur Willow.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes