Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 23:06

Vincent Charlot, analyste réputé des résultats électoraux et membre du conseil fédéral du parti socialiste, publie Quelques commentaires sur les régionales dans le 94 sur le site des amis de François Hollande (Cohérence et espoir).

Les « quelques commentaires » en question, datés du 2 mai 2010, sont en fait une longue étude, fort bien étayée sur les résultats des élections régionales de 2010 dans le Val de Marne comparées à celles de 2004.

Je me contente de reprendre ici quelques morceaux particulièrement significatifs de ce papier, et notamment ce qui concerne Joinville-le-Pont. Mais l’ensemble du document vaut la lecture pour les férus de politique.

La première remarque porte sur l’augmentation du corps électoral (+9%) entre 2004 et 2010 (689.565) et 2010 (757.712). Mais la différence la plus grande entre les deux élections est le taux de participation : 42,9% au premier tour en 2010, 17,1% de moins qu’en 2004 (60,0%). Le léger sursaut entre les deux tours est moindre cette année (+ 3,2%) qu’il y a trois ans (+3,9%). Un examen précis montre « qu’autant l’électorat de gauche que de droite s’est abstenu. »

L’extrême-gauche, malgré une stagnation, réalise un résultat assez élevé à Orly (10,1%), peut être du fait – selon moi – d’une forte confusion à gauche dans les précédents scrutins.

Le Front de gauche, alliance du Pcf et du Parti de gauche fait un tout petit peu mieux que la liste ouverte du Pcf en 2004 (10,8 contre 10,4%). Le Front de gauche se trouve en deçà de 5% dans 13 des 47 communes du département.

En 2004, la liste Ps-Verts obtenait 31,5%. Cette fois-ci, avec deux listes séparées, les mêmes forces recueillent 41,6%, augmentant leur potentiel de 5.000 voix malgré la diminution des suffrages.

Europe écologie a des résultats particulièrement remarquables dans les villes situées en bordure de Paris, quelle que soit la tendance politique de la municipalité (Arcueil, Vincennes, Gentilly, Cachan, Saint Mandé). Dans le sud-ouest du département, les résultats sont plus contrastés, y compris à Villeneuve Saint Georges dont Cécile Duflot est élue.

L’ensemble de la gauche en 2004 totalisait au premier tour 185.774 voix et 46,3%. En 2010, cet ensemble atteint 180.347 voix et 57,0%, soit une perte de 5.427 voix, mais une progression de… 10,7%. C’est dans des villes exclusivement de gauche que l’augmentation des voix de gauche est la plus notoire.

Alors qu’en 2004, il y avait deux forces principales à droite (Udf et Ump) avec respectivement 15,0% et 22,2%, en 2010, l’Ump se retrouve seule à 24,2%, mais entourée de deux petits groupes très critiques à son encontre : le MoDem à 4,0% et deux listes de « droite dure » à 4,4%. Le résultat final est une droite républicaine à 32,7% en 2010 au lieu de 38,2% en 2004. Pour l’anecdote, un village (Santeny) est le seul à voter en pourcentage plus pour la droite en 2010 qu’en 2004. La droite républicaine en résiste mieux dans les communes les plus éloignées de Paris, notamment sur le plateau Briard.

Le Front national n’a récupéré qu’une faible partie de l’électorat qu’il a perdu après 2002. En 2004, l’extrême droite atteignait encore 51.631 voix et 12,9%. En 2010, le FN rassemble 28.557 voix et 9,1%. Toutes les communes où l’extrême-droite obtient ses meilleurs résultats se trouvent dans le sud du département, avec une exception : Maisons-Alfort.

Au second tour, la gauche rassemble 203.720 voix et 61,2% contre 180.347 voix et 57,0% une semaine auparavant. La droite passe de 132.104 voix  et 41,7% à 129.143 voix et 38,8%. Le report des voix des listes de gauche semble avoir été presque parfait et par ailleurs, un grand nombre des 24.307 nouveaux électeurs semblent avoir voté à gauche. Par contre à droite, on enregistre une perte assez faible des voix qui s’étaient portées sur les listes divers droite du premier tour.

Le score obtenu par la gauche  au deuxième tour est assez exceptionnel, puisque 10 communes dépassent les 70% (toutes de gauche), 14 communes sont entre 60 et 70% dont deux de droite (Villeneuve-le-Roi et Villiers). Toutes les villes de gauche dépassent les 55% et seules 9 communes de droite donnent la majorité à la droite au deuxième tour.

En 2010, la liste de Pierre Laurent (Pcf) dépasse la liste Jean-Paul Huchon (Ps) dans 4 municipalités sur les 12 à direction communiste (Valenton, Bonneuil, Ivry et Champigny).

Le maire d’Arcueil, Daniel Breuiller, ancien communiste, a fait le choix d’Europe écologie, devenant le seul maire de cette formation dans le département. Dans sa commune cependant, comme dans toutes les autres, la liste Huchon dépasse celle de Cécile Duflot (Verts). Mais cette dernière obtient là, avec 22,2%, son meilleur résultat du département.

Dans 4 villes, la droite se contente, au second tour, de faire entre 40% et 45% : Joinville, Rungis, Villiers et Villeneuve-le-Roi. Pour Vincent Charlot « il paraît tout à fait logique de concentrer un effort tout à fait important sur ces dernières pour les faire tomber dès les prochaines cantonales et municipales. »

Il remarque cependant que si le « Ps et Europe écologie peuvent légitiment nourrir des espoirs fondés de conquête de cantons et de municipalités », « c’est relativement impossible si les deux forces partent séparées et sans accords. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

morales 10/05/2010 19:56



Et sur le Blog de Monsieur le Maire, c'est encore mieux, la censure y règne en maître: seuls les commentaires favorables (ou teigneux envers l'opposition) y ont droit de citer.


Du coup, pas de commentaires...;-) !


L'UMP est décidément une boutique de rêve !


 



ancien Ump 10/05/2010 11:28



Puisque Benoît Cottet s'en prend aux personnes qui posent des ocmmentaires sans mettre leur nom, je suppose qu'il sera d'une égale sévérité envers la personne anonyme qui exploite le blog
"Candidus" ? A moins que le fait que Candidus soutienne les yeux fermés Olivier Dosne et sa fine équipe lui vaille une absolution de la part de Bruno Cottet ? Benoît Cottet ou l'illustration de
l'adage "deux poids deux mesures".....



Benoit Cottet 08/05/2010 00:00



Ce qui est impressionant dans le BLOG de Mr Willot qu'il est  interessant de lire, c'est le courage des personnes qui laissent des commentaires anonymes ...



Le Comité de Relecture 06/05/2010 02:39



Insoumis joinvillais, j'approuve complètement votre commentaire sur le fonds et la forme du magazine municipal (quand je pense qu'il a été primé trois fois au grand prix de la presse
municipale...) Bien évidemment c'était avant le n° 191 du mois de mai :


- la "4e de couv" est du plus mauvais goût, les chiens ne se retiennent plus de rire et les maîtres sont consternés


- "l'édito de M. le Maire" : que penser de sa phrase"et bien sûr, je n'ai pas oublié nos séniors........ l'ascenseur de la résidence Jaurès sera rénové et le colombarium de la ville
sera agrandi". L'enchaînement de ces deux projets est d'une délicatesse !


- Cette insolence est reprise en page 9 : "les ascenseurs du foyer pour personnes âgées vont être rénovés, tout comme les allées du cimetière."


¤ Soyons fous : le projet de la ZAC des hauts de Joinville semble être oublié par nos élus de la majorité, alors passons au plan B :


- l'agrandissement du colombarium


- la réhabilitation des toilettes des écoles primaires


"Vaste programme.."


- les commémorations : après la bévue dans l'agenda du magazine du mois d'avril donnant rendez-vous scène Prévert pour commémorer les victimes et héros de la déportation, la municipalité n'a pas
jugé utile ou bien a-t-elle décidée de ne plus prendre de risques en n'annonçant pas les heures et lieux de rendez-vous pour le 8 mai ?


Quel bel exemple de civisme et de civilité.


"Le tact dans l'audace c'est de savoir jusqu'où on peut aller trp loin" - Jean Cocteau



insoumis.joinvillais 05/05/2010 11:32



 


Merci Monsieur Willot de nous tenir informés des résultats des élections régionales en particulier à Joinville.


Le magazine municipal qui ressemble plus à un magazine people avec ses photos bien léchées en quadrichromie soucieux de propagande à la gloire du Maire ne nous renseigne pas sur les sujets qui
nous interessent.




 




Rien sur le projet des Hauts de Joinville et les conclusions de l'enquête publique, quel avenir pour le quartier de la Rue de Paris et la pharmacie de M. le Maire ?




Rien sur les résultats des élections régionales et le score catastrophique de M. Dosne.


Les sujets qui fâchent sont systématiquement mis de coté au profit d'annonces tapageuses dénuées d'intérêt.





Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes