Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Coupé Courts (dans l’herbe)

Publié par Benoit Willot sur 6 Juin 2010, 23:08pm

Catégories : #cinéma et jeux vidéo

Le festival Courts dans l'herbe qui se tenait chaque année au Parc de l'Abbaye à Saint Maur des Fossés brassait énormément de monde, et notamment des jeunes.

Depuis juin 2005, plus d’une centaine de bénévoles organisaient cette curieuse manifestation, où tous les arts étaient représentés : cinéma d’abord, mais aussi musique, théâtre, peinture, sculpture, arts du cirque et de la rue…

Le festival gratuit se déroulait au sein des ruines de l’abbaye Saint-Pierre du Fossé, un bâtiment du VIIe siècle qui accueillit en particulier Rabelais. Des artistes contemporains redonnaient ainsi couleur et vie aux Bords de Marne.

Mais à la fin de l’année 2009, la municipalité de Saint-Maur-des-Fossés n’a pas souhaité reconduire le festival au Parc de l’abbaye. Elle a proposé aux organisateurs de l’expatrier sur un stade à Sucy-en-Brie. C’est citant François Rabelais que l’association a fait connaître sa réponse : « Tirez le rideau, la farce est jouée. »

Mais les jeunes qui, chaque année, se consacraient à organiser ce festival ne l’entendent pas de cette oreille. Quatre d’entre eux, lycéens ou étudiants, ont monté un évènement sur le réseau social Facebook « Les jeunes existent, on réclame Courts dans l'herbe. Mobilisons-nous ! » que plus de 650 personnes ont soutenu.

Et ils ont organisé une manifestation, samedi 5 juin 2010, devant la mairie de Saint Maur. Ils étaient plus d’une centaine pour ce happening peu ordinaire.

Pour les promoteurs de manifestation, « Les personnes âgées prennent toute la place à Saint-Maur car pour Plagnol (le maire) nous n'existons pas. Courts dans l'herbe était la seule fête qui réunissait les jeunes de Saint-Maur et ses environs comme Joinville le pont (vous remarquerez le jeu de mot) ! En effet, les artistes peu connus pouvaient partager leurs passions que ce soit de la musique ou des courts-métrages ! Les concerts, le thé à la menthe du marocain et ses pâtisseries, la marche dans les buissons très bizarres, l'ambiance, les retrouvailles, les bonnes binouz, et ce fabuleux concept qui rendent Saint-Maur plus festif ! »

Pour les « binouz », je ne suis pas sûr, mais je pense qu’il s’agit d’une bière…

Le député-maire de Saint Maur, Henri Plagnol (Ump) n’a pas apprécié et a publié, le 2 juin 2010 un communiqué de presse où elle estime ne pas être responsable de la non-réalisation du festival. Pour la municipalité, « un changement de lieu était rendu inéluctable dès cette année » car « le Parc de l’Abbaye est par nature peu compatible avec l’organisation d’un festival de masse. »

Il aura fallu cinq ans pour s’en rendre compte. Mais peut-être est simplement la réussite de ce rassemblement culturel annuel qui dérangeait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents