Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:09

Le Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4 - A86, dont l’activité a été relancée en septembre 2009, a tenu sa première assemblée générale dans sa nouvelle organisation le 12 octobre dans les locaux de l’ANAS, sur le quai de Polangis à Joinville-le-Pont.

Si le maire de Nogent sur Marne (qui tenait un conseil municipal à la même heure) et celui de Champigny-sur-Marne s’étaient fait excuser, celui de Joinville-le-Pont n’était pas représenté lors de la rencontre.

Le comité a changé de nature et regroupe désormais des associations de défense de l’environnement des communes riveraines.

Aux côtés de l’Association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis, co-fondatrice du comité, quatre associations avaient rejoint le comité en septembre :  l’Association des Nogentais (Nogent sur Marne), le Groupement de riverains du Quartier du Tremblay (Champigny) et deux associations joinvillaises : Joinville Rive Droite et Joinvillage.
En octobre, ce sont trois nouvelles organisations qui ont adhéré : Joinville écologie, l’Association syndicale du rû de Polangis et le comité de l'île Fanac. Une autre association de Champigny pourrait, ultérieurement, se joindre également au comité.Plusieurs personnes ont également décidé de rejoindre, à titre personnel, le comité dont William Geib, conseiller municipal de Nogent sur Marne.

Le comité s’est donné un nouveau bureau dans lequel on trouve trois vice-présidents, les responsables de trois grandes associations de chacune des communes représentées : Michel Riousset (Asep), Robert Gélinet (Groupement de riverains du Quartier du Tremblay) et Laurent Bernat (Association des Nogentais). Pierre Aubry, ancien député-maire et ex-conseiller général du Val de Marne, a été, à l’unanimité, reconduit en tant que président du comité. Guy Gibout, ancien maire de Joinville-le-Pont, a été désigné comme président honoraire.

Le comité s’est fixé comme priorité la mise en œuvre des aménagements environnementaux prévus dans les résultats de la concertation publique organisée en 2006. Il a décidé d’interpeller à ce sujet le préfet du Val de Marne, M. Michel Camux.

Par ailleurs, les membres du comité s’inquiètent des projets mis à l’étude par l’Actep (Association des collectivités territoriales de l’est parisien). L’Actep a en effet lancé une étude visant à construire des bureaux le long de l’autoroute A4, qui serait transformée en « voie rapide urbaine ». Le comité informera les président et délégué général de l’Actep, Dominique Adenot (maire de Champigny, Pcf) et Jean-Pierre Spilbauer (maire de Bry-sur-Marne, Ump), de ses préoccupations.

Enfin, le comité s’adressera au président du conseil général, Christian Favier (Pcf) lors de sa venue à Joinville-le-Pont les 15 et 16 décembre 2009.

  • Télécharger le communiqué de presse du Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4-A86 (octobre 2009)


Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans autoroute
commenter cet article

commentaires

électeur déçu 17/10/2009 21:06


Bravo au comité. Après des annéess d'actions déterminantes pour éviter le pire, il a su évoluer et s'ouvrir à de nouvelles associations. Mais où est donc passé monsieur Dosne. Ah si j'avais
oublié à la commission consultative environnement et développement durable qui a soi disant mis en place n grand renfort de publicité mais qui aujourd'hui n'en finit plus de s'endormir avec Gentric
et la girouette Gressier.
Monsieur Dosne, il est grand temps d'arrêter de prendre les Joinvillais pour des imbèlices surtout quand on aparticipé à aucune réunion du comité et pire encore de votre propre commisison.Vous
n'êtes plus crédible. Le sujet est suffisament grave pour que vous vous comportiez de la sorte.
Vous êtes le honte pour Joinville seul les paillettes et vous intereesent et vos interêts personnels. Pourquoi ne pas traiter les hauts de Joinville peut être pour mieux défendre votre pharmacie


joinvillais d'en bas 16/10/2009 14:39


Relisez le blog de Mr Dosne à la date du 18 Septembre dernier ( je sais il est loin d'être passionnant ), il y explique trés clairement qu'à moins d'en être le Président, il ne veut pas en faire
partie. La situation des riverains de l'autoroute, il s'en moque, il semble ignorer totalement le travail réalisé par ce Comité pendant des années et qui a permis à Joinville d'éviter de véritables
catastrophes comme par exemple le doublement du  pont sur la Marne. Imaginez un peu douze voies au-dessus de Polangis ce que ça pourrait donner. Encore une position indéfendable, dictée par la
haine de son prédécesseur et par un orgueil bien mal placé.
Les communes de Nogent ou Champigny ont bien compris tous les bénéfices qu'elles pourront tirer de leur participation à cette association.
Apparemment le fait que le Président de ce Comité soit Pierre Aubry et le Président d'honneur Guy Gigou, c'est à dire deux anciens Maires de Joinville, ne semblent pas les déranger bien au
contraire.
Encore une occasion manquée pour Mr Dosne. Quand va-t-il s'occuper des Joinvillais plutôt que de sa petite personne ?


l'air du temps 16/10/2009 12:01


Bien sûr voir un Comité présidé par Messieurs Aubry et Gibout, ne peut que contrarier notre Grand Vaniteux.
Mais il faut qu'il prenne bien conscience (ce qu'il n'a jamais montré à ce jour, au contraire), que ce dossier du tronc commun est un sujet ultra-sensible, qui
pourrait bien dégénérer au-delà de ce qu'il semble considérer comme son opposition (le fameux "qui n'est pas avec moi est contre moi").
Quel joinvillais accepterait une nouvelle atteinte et à son environnement ?
Monsieur le Maire, il est grand temps de défendre, non les orientations partisanes de technocrates ou politiques, qui vivent, la plupart du temps, dans les oasis bien protégés de l'ouest
parisien (à ma connaissance, l'A86 n'est toujours pas bouclée du côté de Rueil, Versailles et Louveciennes et lorsqu'elle le sera, ce sera enfouie, à grands frais, pour de pas déranger
nos pseudo-élites...), mais le cadre de vie (déjà bien massacré ces dernières décennies) de vos concitoyens !
Mettez votre orgueil au placard.        


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes