Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Démission d’une adjointe au maire, Emmanuelle Conrad

Publié par Benoit Willot sur 3 Septembre 2011, 23:41pm

Catégories : #gestion communale

Emmanuelle Conrad-Urignaud avait été élue conseillère municipale de Joinville-le-Pont pour la première fois en 2008 sur la liste d’Olivier Dosne (Ump). Ce dernier devenu maire, en avait fait son adjointe chargée de la jeunesse et des animations culturelles.

Alors qu’elle n’avait pas d’engagement politique antérieur connu, Emmanuelle Conrad, qui dirige une entreprise de soutien scolaire, avait assuré être « de gauche ». Même si rien dans ses actes ne prouvait la réalité d’un tel attachement aux valeurs progressistes, la sensibilité d’Emmanuelle Conrad faisait qu’elle se manifestait, parfois, de manière un peu différente des élus de la liste majoritaire. On la vit ainsi participer à une manifestation de recueillement après la mort du jeune malien, Baba Traoré, le 6 avril 2008 ou à un concert de rock en novembre de la même année.

Les relations difficiles d’Emmanuelle Conrad avec d’autres élus de droite étaient notoires. Elle était, en outre, la cible d’attaque de certaines personnes contestant la politique municipale en faveur des jeunes, et une procédure judiciaire avait été engagée par la mairie pour la défendre.

Par lettre datée du 1er septembre, le maire Olivier Dosne a informé les membres du conseil municipal que le préfet du Val de Marne avait accepté la démission d’Emmanuelle Conrad, qui prendra effet le 26 septembre 2011.

Elle quitte à la fois son poste d’adjointe et son siège au conseil municipal, où elle sera remplacée par Jean-Michel Lambert, vingt-cinquième candidat figurant sur la liste Dosne en 2008.

 

conrad_emmanuelle.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

democrate Joinvillais 06/09/2011 14:48



 


C'est un dur constat d'échec pour la majorité municipale mai aussi pour Mme Conrad.


Alors qu'elle s'est engagée au service de la collectivité et parce qu'elle n'était pas dans la droite ligne de la doctrine Dosnienne, elle a dû abandonner son poste. Cela prouve malheureusement
le sectarisme dont fait preuve la majorité municipale qui ne peut accepter de travailler avec ceux qui ne pensent pas comme elle. C'est révélateur une fois encore d'un mode de fonctionnement qui
tient du caporalisme d'un autre age, cependant bien conforme aux idées de M. Dosne. Quel dommage pour Joinville.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents