Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Deux villes de l’Essonne récupèrent leur eau

Publié par Benoit Willot sur 15 Février 2011, 00:10am

Catégories : #environnement

Le 19 juin 2010, les habitants Viry-Châtillon et Grigny se prononçaient, dans un référendum local, à plus de 95% en faveur de la création d’une régie gérant le service public de l’eau. Les deux communes de l’Essonne mettaient ainsi fin à 80 ans de gestion de leur eau par Véolia, au travers du Syndicat des eaux d’Île de France (SEDIF).

Dès le 1er juillet, la communauté d’agglomération qui unit les deux villes créait la régie publique Eau des Lacs de l'Essonne. Les études qui avaient été menées en amont de la décision montraient que la nouvelle structure pouvait prévoir une baisse de 25% environ du prix facturé, et qu’elle serait plus à même de réduire les nombreuses fuites du réseau.

Depuis le 1er janvier 2011, la régie achète provisoirement son l’eau à un groupe privé concurrent (Suez environnement), en attendant d’effectuer les travaux lui permettant d’être approvisionnée par une autre régie publique, celle de la capitale, Eau de Paris.

L’agglomération installe également dix fontaines publiques d’eau potable pour assurer une fourniture gratuite aux usagers qui en ont besoin.

Le maire de Viry-Châtillon et président de la nouvelle régie est Gabriel Amard (parti de gauche). Paris avait précédé le chemin et remunicipalisant son eau en 2009.

Joinville-le-Pont, qui dispose sur son territoire d’une usine d’Eau de Paris, gagnerait certainement à étudier une coopération avec la capitale pour la gestion de son service public de l’eau, pourquoi pas en étroite relation avec Saint Maur des Fossés qui gère également son eau en régie.

Mais les membres de la majorité municipale à Joinville ont toujours refusé tout débat sur les alternatives possibles, malgré mes propositions, et la commune reste donc membre du SEDIF.

Danielle Mitterrand a salué l’initiative de Viry-Châtillon et Grigny en dressant un « constat d’échec de la politique sociale de l’eau dans le monde qui prive d’eau potable un milliard six cents millions d’êtres humains. »

http://www.eaudeslacsdelessonne.fr/images/imgArticles/DM.png

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents