Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:25

Depuis 15 ans que je siège au conseil municipal, on m’a vu à d’innombrables manifestations. Mais depuis quelques mois, on me voit moins. Certains s’interrogent peut-être : désintérêt, désamour ?

La raison est plus simple : je ne suis plus invité.

Pourtant, une tradition républicaine solidement établie veut que les élus de toutes tendances soient conviés à ce qui est organisé au nom du conseil municipal par la municipalité. Depuis la prise de fonction d’Olivier Dosne, maire Ump de Joinville, en 2008, la donne a changé.

Tout d’abord, j’ai constaté que nous étions exclus des rencontres avec les élus des villes jumelées. Ensuite, on nous a privés des cérémonies où l’on remet des médailles aux Joinvillais méritants. Plus tard, ce sont les vœux au personnel communal où nous sommes devenus indésirables. Aujourd’hui, ce sont les manifestations culturelles où la présence des élus non indemnisés, c'est-à-dire ceux de l’opposition, n’est plus souhaitée.

Il ne reste guère que les défilés du souvenir dont, pour l’instant, nous n’avons pas été éliminés.

Ainsi, par exemple, le vernissage de Joinville Art Expo, un salon dont je pense plutôt du bien, d’ailleurs, se fait sans moi ce mardi 1er mars 2011. Je me contente donc, à distance, de saluer les exposants et mes amis qui y exposent.

Pierre Perret disait que « celui qui parle à cœur ouvert est souvent invité à fermer sa gueule ». C’est bien le seul « carton » que je reçoive…

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans gestion communale
commenter cet article

commentaires

électeurus Joinvillus 03/03/2011 17:13



 


Vous avez raison Majorité ex-silencieuse, c'est en effet a priori très étonnant comme procédé de la part de la majorité municipale mais
parfaitement exact . Monsieur Marc Verstraete n'était pas invité pas plus que Monsieur Olivier Aubry présent lui aussi. Ils avaient apparemment fait le choix de s'exposer aux regards courroucés
et désapprobateurs des quelques groupies du maire tandis que les invités se disaient scandalisés par cette nouvelle mise à l'écart de tous les élus de l'opposition.


Avec ces agissements répétés, Monsieur Dosne devient chaque jour un peu plus le maire de la Minorité clinquante.



Majorité ex-silencieuse 03/03/2011 14:46



Vous prétendez ne pas avoir été invité au venissage de " Joinville Art Expo "...vous m'étonnez ! d'autant que votre ami M. Verstraete était présent......peut-être avez vous oublié de rammasser
votre courrier en mairie...



Benoit Willot 03/03/2011 21:47



Marc Verstraete n'était pas plus invité que moi. C'est pourquoi il a été dire ce qu'il pensait de cette discrimination auprès de tous ceux qui ont bien voullu l'entendre. Beaucoup, et même
quelques élus de la majorité, ont été stupéfaits d'un tel comportement.



Robin du bois de Vincennes 02/03/2011 15:59



 


Le maire se délecte de moments où il peut, entouré de ses courtisans, faire illusion, personne ne le contredit, c'est tellement valorisant et
confortable à ses yeux.


En revanche il se murmure que ses petites mesquineries répétées pour tenter de contrarier ses opposants ne seraient pas du goût de tous les
élus majoritaires. Certains commencent à évoquer ( en privé bien sûr ) combien cette conception étriquée du mandat de maire décrédibilise le camp Dosne devenu de plus en plus impopulaire voire
infréquentable.


Les Joinvillais de sont pas dupes de ces petites manœuvres médiocres, ils attendent tout simplement 2014 pour faire payer la note au
pharmacien vaniteux qui risque d'être lourde ( et celle là ne sera pas remboursée par la sécurité sociale).



Robin du Bois de Vincennes 02/03/2011 15:53



 


Le maire se délecte de moments où il peut, entouré de ses courtisans, faire illusion, personne ne le contredit, c'est tellement valorisant et
confortable à ses yeux.


En revanche il se murmure que ses petites mesquineries répétées pour tenter de contrarier ses opposants ne seraient pas du goût de tous les
élus majoritaires. Certains commencent à évoquer ( en privé bien sûr ) combien cette conception étriquée du mandat de maire décrédibilise le camp Dosne devenu de plus en plus impopulaire voire
infréquentable.


Les Joinvillais de sont pas dupes de ces petites manœuvres médiocres, ils attendent tout simplement 2014 pour faire payer la note au
pharmacien vaniteux qui risque d'être lourde ( et celle là ne sera pas remboursée par la sécurité sociale).



Laurent FEIGENBAUM 01/03/2011 21:17



Quelle Médisance Monsieur WILLOT !


Notre brave nouveau Maire donc débutant songe sûrement à la Réduction des Dépenses publiques , quoiqu'en y réfléchissant bien, ce partage entre Amis dont vous nous fites part récemment,
il aurait aussi bien pu faire l'Objet d'un Don auprès d'Associations d'Aides diverses, ce Maire étant si philanthrope ....


Mais à ses Yeux aucune Association n'est peut-être Digne Ding Dong .....



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes