Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Emploi : avis de tempête

Publié par Benoit Willot sur 11 Décembre 2009, 00:03am

Catégories : #Emploi

Le site institutionnel de Pôle emploi diffuse des informations sur l’évolution du marché du travail dans un département, baptisées pour le Val-de-Marne « La météo de l’emploi 94 ».

Les derniers chiffres publiés par la direction régionale de l’opérateur public pour l’Île-de-France datent de septembre 2009. S’il s’agissait d’un baromètre, il serait certainement bloqué sur « tempête. »

Dans le département, 51 510 demandeurs d’emploi n’ont pas travaillé dans le mois (catégorie A) soit une hausse de 22,5 % par rapport à 2008. Par ailleurs, 62% de l’ensemble des demandeurs d’emploi sont indemnisés, soit 48 327 bénéficiaires de fin de mois, en augmentation de 14,8% par rapport à fin septembre 2008.

Ce qui signifie que le nombre de chômeurs non indemnisés croît beaucoup plus vite, la proportion de ceux recevant une allocation diminuant.

Au deuxième trimestre 2009, le taux de chômage s’élève à 7,5%, selon une estimation provisoire de l’Insee (l’organisme public qui calcule ces données).

Dans les principaux métiers qui assurent des recrutements, la baisse des offres d’emploi est conséquente. Les propositions d’employeurs d’une durée supérieure à six mois collectées par Pôle emploi entre janvier et septembre 2009 accusent, en effet, un recul dans tous les secteurs, même celui des services à la personne (-10,1% pour la garde d’enfants). Par rapport à l’année passée, les offres de télévendeurs sont en baisse de 11,2%. Du côté des employés d’entreprises, diminution de 17% pour les agents administratifs et de 33,8% pour les secrétaires. Quant aux agents de sécurité, s’ils restent le domaine où l’on recrute le plus, ils enregistrent une chute de 39,6% par rapport à l’année précédente.

Pôle emploi relevait que 25% des demandeurs d’emploi peuvent être considérés comme de longue durée puisqu’ils sont inscrits depuis plus d’un an et que, en septembre toujours, 9 069 d’entre eux sont bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvia 30/01/2010 21:46


Je me méfie des chiffres sur le chômage car les chômeurs qui suivent une formation ne sont pas pris en compte, sans parler des jeunes qui ont fini leurs études et qui ne s'inscrivent pas comme
demandeurs d'emploi sachant qu'ils n'ont droit à aucune indemnité, sans parler aussi des demandeurs d'emploi qui n'ont pas fait correctement leur déclaration, etc...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents