Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 23:06

L'assemblée générale de Stratégéco Solar, société basée à Joinville-le-Pont, réunie dans cette ville le 20 mai 2011, a décidé de tirer le bilan de ce qu’elle appelle les « 5 décrets anti-photovoltaïques » pris par le gouvernement en 2010. Elle veut donc « tourner la page du solaire photovoltaïque », y compris dans son nom puisqu’elle prend désormais l’appelation d’Enéovia, qui était jusqu’ici sa marque commerciale.

Le changement de stratégie des autorités en France à l’égard de l’énergie solaire a plombé les comptes de la société qui affiche, selon ses déclarations pour l’an passé, un résultat net négatif de -3,3m€, pour un chiffre d'affaires limité à 2m€. Mais elle affiche toujours une solidité certaine, avec des fonds propres de 2,8m€ et une trésorerie de 2,3m€.

L’entreprise est encore jeune, puisqu’elle a été fondée en 2007. Cependant ses objectifs de départ semblent bien loin : elle annonçait encore, en 2008 qu’elle compterait 250 salariés en 2011 ; il y en a moins de dix dans les cinq sociétés du groupe.

En 2010, Enéovia a pris un énième virage stratégique. Abandonnant le solaire donc, elle a investi dans la fourniture de conteneurs transformés en logements provisoires, destinés à être loués à des étudiants par exemple. La société entend vendre cette année 250 de ces boîtes à habiter, baptisées Kab’in, qui semblent avoir reçu un certain succès lors de leur présentation à la Foire de Paris. Les conteneurs sont récupérés et réaménagés par une société navale de Loire atlantique.

L’entreprise, qui reste dirigée par Pascal Benvéniste, a également vu son actionnariat évolué. Un investisseur chinois peu connu, basé à Hong-Kong et dénommé Chastleton Ltd, est devenu l'actionnaire de référence avec « environ 30% des actions du groupe. »

Le groupe joinvillais est coté en bourse, sur le marché libre, où il effectue un parcours peu brillant. Les titres qui valaient 5,94€ en décembre 2008 avaient perdu 82% de leur valeur en trois ans et valaient 1,05€ le 20 mai 2011.

Mais le management estime ce prix tout à fait sous estimé, assurant que la société est revenue « depuis septembre 2010 sur une activité génératrice de marge nette et de cash ». Elle assure que « la valeur des seuls actifs corporels représente 1,34€ par action. »

Pascal Benvéniste a indiqué vouloir « racheter une entreprise mature » de second œuvre en bâtiment.

 

Insertion_Kabin_Extension.jpg Un conteneur Kab'in

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie
commenter cet article

commentaires

mystic 02/06/2011 21:59



A Joinville, il n'y aura plus de crise du logement, même si l'on continue à bâtir à des prix exorbitants pour les investisseurs ou les héritiers. Nos élus ont adopté ces conteneurs venus de Chine
comme logement du XXI ème siècle. Soyons reconnaissants que nos élus imaginent la ville avec au fond de chaque parcelle de jardin un conteneur recyclé en logement.  La ville manque
d'entrepreneurs, demain elle ne manquera plus de loueurs. Jeunes et exclus, vous avez une fois de plus de quoi alimenter votre indignation.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes