Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:40

Le site municipal vient de diffuser un « guide du stationnement », où l’on apprend que l’actuel parking du RER de Joinville-le-Pont va fermer « vers le 15 mars [2011]. »

Après la fermeture, le 7 février, du parking situé face à l’Hôtel de ville, rue de Paris, et de ses 60 places, c’est une autre suppression d’un équipement. Mais il s’agit, cette fois, d’un équipement majeur – et pour lequel aucune solution de remplacement n’est prévue.

En effet, si le parking de la gare du RER compte officiellement 208 places, plus de 250 voitures l’occupent quasiment en permanence.

Le terrain a été vendu, en 2010, à la société immobilière Icade, qui l’an elle-même cédé en novembre 2010 dans le cadre d’une vente en état futur d’achèvement (VEFA) à une société immobilière hollandaise, Wereldhave. Des bureaux, d’une superficie totale de 17 670 m² doivent y être édifiés, pour un occupant encore inconnu. La construction devrait démarrer au troisième trimestre 2011, pour une livraison prévue au deuxième trimestre 2013.

Je rappelle que j’ai, avec l’ensemble des élus de gauche, toujours soutenu le projet d’aménagement de bureaux dans cette zone, mais je me suis totalement opposé à la destruction définitive de tout parking public à cet endroit. Il était possible de prévoir, sur place ou à proximité, du stationnement. La majorité municipale a refusé d’y travailler, malgré une pétition signée en 2009 par de nombreuses associations, des chefs d’entreprises et plus d’un millier de Joinvillais.

Quelles sont les solutions proposées par Olivier Dosne, député-maire (Ump) de Joinville ?

Il les envisage dans trois horizons :

Ø      À court terme : rien, si ce n’est d’utiliser les lieux habituels, déjà saturés… où les parkings des gares RER des communes voisines ;

Ø      À moyen terme : le maire évoque, pour fin 2011, un parc payant de 65 places dans le quartier des Canadiens. Mais c’est une « solution » originale, car le parc existe déjà. Il est gratuit, il deviendra payant… La seconde solution sera l’ouverture, « fin 2013 », d’un parking sous le futur Monoprix. On oublie de signaler qu’il sera réservé aux clients du magasin. Et d’un autre sous le futur gymnase ; mais là encore, il remplacera (en plus petit) l’actuel parking de l’ancienne gendarmerie de la rue de Paris, qui sera fermé d’ici-là ;

Ø      À long terme, deux projets sont évoqués : un parking souterrain place du 8 mai 1945, dont il est précisé « étude d’opportunité et de faisabilité en cours », ainsi qu’un très hypothétique parking sur un terrain appartenant à la Ratp, dont il est indiqué qu’il s’agit d’un « projet en pré-étude non finalisé à ce jour. »

On remarquera, au passage, que le maire, supposé ne pas intervenir sur les sujets concernant les Hauts de Joinville, n’hésite pas à largement les évoquer et les commenter dans son « guide ». On remarquera avec amusement que ladite brochure annexe un parking, dit de Darty, qui se situe en fait à Champigny. Et que pour les deux parkings de l’avenue Charles Floquet, il n’est nulle part indiqué que leur sort est très précaire, car ils devraient disparaître bien avant la mise en service du bus Est-Tvm, prévue pour fin 2014.

Ce qui est surtout frappant, c’est le titre qu’Olivier Dosne donne a son document « Enfin une vraie politique de stationnement à Joinville ! ».

En quoi consiste, concrètement, cette vraie politique ? D’une part, le lancement d’une « vaste étude ». D’autre part, la fermeture des parkings des Hauts de Joinville. C’est de cette façon que le maire assure que sa majorité travaille « activement pour vous aider à pouvoir bien vous garer à Joinville. »

Ce qui est très clair, c’est qu’à partir du 15 mars 2011, les usagers du RER A vont avoir une réelle difficulté à accéder à la gare, les riverains auront des soucis encore plus grand que d’habitude pour stationner, et que la desserte des commerces environnants sera encore plus compliquée.

270120111005.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans transports
commenter cet article

commentaires

Joinvillais désabusé 14/03/2011 18:27



..... et n'oublions pas lel conseil de notre maire d'aller nosu garer sur le parking de la rue Charles Floquet..... sur un parking situé sur la commune de Champigny. A moins que l'annexion de
Champigny ne soit envisagée......



observateur attentif 11/03/2011 04:51



J'ai refait rapidement (et gratuitement) le tour de Joinville pour me rendre compte par moi même des places de stationnement ; il y en a beaucoup plus que celles annoncées dans la plaquette. J'ai
bien sûr comptabilisé les automobiles garées sur les trottoires du matin au soir. Aucune contravention n'étant apposée sur leur pare brise, je pense que c'est un stationnement autorisé et
gratuit. Cependant les mères de famille doivent descendre sur la rue avec leur poussette, les personnes en fauteuils prennent aussi de gros risques : la descente du trottoire, le passage sur la
rue et la remontée sur le trottoire qui relève de l'exploit entre 2 passages protégés, protégés par des plots qui doivent être contournés en bon slalomeur. Je précise quelques rues où il reste
encore des places disponibles sur les trottoires : Avenue Foch, Avenue Marceau, Avenue Charles Floquet (côté Joinville), quai de Polangis, avenue du Parc (très peu sont vacantes) sans
oublier les motos stationnées sur la voie piétonne à la hauteur du port..... Un conseil si vous êtes piétons : passez votre chemin sans faire de remarque aux propriétaires de ces véhicules, vous
seriez insultés. La Police Municipale consultée demande a être prévenue par téléphone pour faire "le nécessaire". Pourquoi ne s'arrête t'elle pas au cours des "rondes" pour verbaliser et demander
la fourrière ? Que va-t'il se passer quand les parkings vont tous disparaître à Joinville. Je ne vois pas l'intérêt d'aller se garer à ST Maur, Nogent ou Champigny pour faire ses courses à
Joinville ; d'autant plus qu'il y a aussi de très bons commerçants dans ces villes voisines. C'est décevant quand on veut faire marcher le commerce de proximité ; à l'approche des vacances, les
touristes ne s'arrêteront même plus. Que viendraient ils faire ? si encore on leur donnait les adresses d'hôtels ou autres hébergements de notre ville !! 



électeurus Joinvillus 09/03/2011 15:13



 


Le pharmacien de l'ilôt C, député maire conseiller général en est réduit à justifier la fermeture du parking RER en faisant
du chantage à l'emploi. Un parking de 200 places vaut 1200 emplois selon lui, soit une place pour 6 emplois. Quelle démagogie, s'il suffisait de détruire des places de stationnement pour créer de
l'activité économique ça se saurait. Arrêtez de nous prendre pour des veaux, ce discours éculé appris sur les bancs de l'assemblée ne prend plus. Le Maire ferait mieux d'assumer ses
responsabilités et d'avouer qu'il n'a pas trouvé de solution de remplacement pour se garer et qu'en conséquence tout le monde va en subir les inconvénients. En revanche, les voitures des élus
sont stationnées, gratuitement, bien au chaud au parking sous la Mairie. La fin des privilèges n'est pas pour demain...



Mistic 08/03/2011 23:03



Dans la novlangue joinvillaise actuelle, mener une "véritable politique de stationnement" consiste à fermer des places de parking, et la faute à
qui? "A la ville de Paris", ce qui me laisse perplexe, mais il est vrai que la propagande sur papier glacé peuvent laisser imaginer que la pilule amère passera mieux...Il est toujours plus facile
de trouver un quelconque "bouc émissaire" que d'assumer des choix politiques absurdes qui rendront prochainement la vie quotidienne des joinvillais kafkaïenne.



observateur attentif 08/03/2011 15:30



Je suis tout à fait d'accord avec les auteurs des commentaires ci-dessus. Cependant, le "prospectus" cité, est en fait une plaquette bien réalisée, d'une qualité remarquable (je parle du papier
glacé, donc de la forme) ; quant au fond !! je ne comprends pas très bien cette histoire de baguette achetée rue de Paris : je pensais que le seul commerce qui resterait dans cette rue était une
pharmacie.... Allon-nous y trouver des campaillettes ou autres viennoiseries entre le Doliprane et les crèmes amincissantes ? Eclairez moi, Glandidus.


Excellente l'idée de Chevalier et Laspalesse : attention que "l'attractivité du territoire" ne vous souffle pas l'idée...



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes