Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 23:08

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (avril 2013).

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

S’il y a bien une constante dans la politique conduite par le maire depuis le début de son mandat, c’est du côté de la suppression de places de parking qu’il faut la chercher.

En février 2011, un parking de 60 places ferme rue de Paris ; il est remplacé par une structure provisoire qui propose un tiers de places en moins. En mars de la même année, c’est le parking de la gare du RER qui disparaît. Officiellement, il comptait 208 places, mais en réalité on y voyait souvent plus de 250 voitures. Plus d’un millier de Joinvillais signent une pétition demandant son maintien. Le parking public du quartier des Canadiens a vu ses 26 places privatisées.

Les aménagements liés aux stations Autolib’, le réaménagement de la rue Beaubourg ou d’autres voies ont également, au fur et à mesure, supprimé de nombreux emplacements dans tous les quartiers. La réfection de la rue Charles Floquet, liée au passage du bus Est-TVM, va dans les années à venir, porter un coup fatal aux parcs publics de cette voie.

En février 2013, la ville a vendu une dizaine de places, destinées au personnel municipal, dans le quartier des Studios. Seul un nouveau dessin de la place du 8 mai 1945 (marché du Haut) a permis de recréer moins d’une cinquantaine de stationnement.

Si l’on fait la différence entre ce qui a été supprimé et ce qui a été recréé, plus de 250 emplacements ont été supprimés. En réponse aux problèmes causés par ces fermetures, le maire, dans une brochure de mars 2011 annonçait l’ouverture d’un parking souterrain d’environ 350 places sous la place du 8 mai 1945. Mais il y a depuis renoncé après de coûteuses et inutiles études…

Finalement, la seule solution qui reste sur la table, c’est l’instauration du stationnement payant. Il a déjà une histoire à Joinville. En 1985, la municipalité (dont certains membres siègent toujours au conseil) mettait en place des horodateurs. Quelques mois plus tard, fin 1986, elle y renonçait… non sans que l’opération ait coûté fort cher aux usagers mais aussi aux contribuables, puisque la ville dut payer un dédommagement de 355 000 francs (55 000 euros) pour rompre un contrat totalement déficitaire.

Le futur rétrécissement de la rue de Paris, avec la construction de commerces et de logements sans offre de parking public, va encore compliquer les choses.

Aucune alternative, sous forme de renforcement des transports publics par exemple, n’a vu le jour non plus, et les voies cyclables restent très limitées.

L’absence d’offre de stationnement pénalise la vie économique et complique le quotidien des habitants. C’est la conséquence d’opérations d’urbanisme mal maîtrisées par une majorité de droite qui refuse d’écouter les demandes des habitants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans transports
commenter cet article

commentaires

amazon.com 06/10/2014 10:47

Les parcs de stationnement ont tendance à être des sources de pollution de l'eau en raison de leurs vastes surfaces imperméables. La plupart des lots existants ont peu ou pas d'installations à contrôler les eaux de ruissellement. De nombreuses régions aujourd'hui exigent également l'aménagement paysager minimum dans les parcs de stationnement, ce qui signifie que leurs surfaces pavées contribuent à la chaleur des îles.

buckyballs 21/05/2014 13:36

The open forum of Mayor which got published in the " Joinville -le-Pont magazine " April edition got a great feedback and opinions from various parts of the city. He was able to communicate with the people through the open forum.

ceinpizssinke 01/05/2013 23:07


Ahahahah... Le Willot qui déplore ce qu'un élu de (fausse) droite fait à Joinville et n'a jamais rien trouvé à redire à ce qu'a fait en bien pire un édile de vraie gauche à Paris. C'est à mourir
de rire. Ou alors à pleurer de désespoir. Au choix. Vivement le départ pour de bon de la géhenne joinvillaise.

cro94 03/04/2013 11:30


Réclamer des places de parking me paraît une posture polémique, alors qu'une partie des habitants des quartiers de Joinville souhaite simplement que la perte de places soit compensée par des
alternatives :


1) Aller à la gare RER de Joinville en Bus plutôt qu'en voiture (suite à suppression du parking) à condition que la fréquence du Bus 101 (Polangis) soit augmentée aux heures d'aller et de retour
du travail (1/4h au lieu de 1/2h).


2) Faire ses courses dans les commerces de proximité à vélo plutôt qu'en voiture, à condition de disposer de voies réservées/protégées, ainsi que de parkings pour deux-roues ou a minima de
systèmes d'attache à proximité des commerces.


3) Pourquoi 4 stations Autolib à Joinville, et une seule Vélib ?


Cordialement.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes