Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Gare RER : plus aucune place de parking

Publié par Benoit Willot sur 3 Décembre 2009, 00:06am

Catégories : #transports

Au cours du conseil municipal du 1er décembre 2009, le maire a proposé un nouveau projet d’aménagement du parking de la gare RER de Joinville-le-Pont.

Aujourd’hui, ce terrain permet de recevoir 202 véhicules ; il est exploité par la société Vinci Park qui reverse les recettes à la mairie. Le parking est habituellement plein et il est fréquent que les usagers doivent renoncer à y stationner. Des sondages effectués montrent que la majorité des véhicules viennent de communes voisines ; il y aurait cependant plus de cinquante véhicules de Joinvillais qui y stationneraient chaque jour.

L’aménagement du parking du RER est un projet ancien : après des études au milieu des années 1980, c’est en 1991 que la ville décide d’y réaliser des bureaux. Le projet, élaboré en 1992, sera victime d’une première crise immobilière. Relancé dix ans plus tard, il piétine longtemps avant le dépôt d’un permis de construire en 2008 sur environ la moitié de l’actuel parking.

Attaqué, le permis est modifié après le retrait des deux plaintes qui le visaient et un permis de construire modificatif est signé par Olivier Dosne, maire de Joinville, le 29 juillet 2009. Il prévoit la construction d’un immeuble de bureau de 9435 m² de surface hors œuvre nette (SHON) et est supposé pouvoir accueillir 725 salariés. Sur la parcelle adjacente, la commune, par délibération du 19 décembre 2006, s’est engagée à construire un parking public d’environ 80 places.

Mais, en novembre 2009 apparaît un nouveau projet. Le même constructeur, la société Icade, propose de construire cette fois 18 000 m² de bureaux, pratiquement le double du projet antérieur. Pour réaliser l’opération, il lui faudra plus de terrain : une partie sera gagnée sur les emprises actuelles de la Ratp, le reste viendra de l’espace qui devait accueillir le parking public.

Conséquence : plus aucune place de stationnement ne sera proposée aux usagers de la gare.

Alors que près de 60 places de stationnement jusqu’ici tolérées viennent d’être supprimées par l’aménagement de la rue Jean Jaurès et de l’avenue Chapsal, la suppression totale du parking public constitue un véritable problème pour des centaines d’usagers. D’autant plus que le projet des Hauts de Joinville prévoir de supprimer 62 places de plus dans la rue de Paris.

Si la construction d’un immeuble de bureau est une bonne idée, il est par contre anormal qu’elle se fasse au détriment des usagers des transports publics. Par ailleurs, le projet pose de sérieux problèmes financiers, sur lesquels nous reviendront.

Mais il s’agit d’abord de la suppression d’un nouveau service public, celui d’un parc de stationnement qui contribuait à l’usage des bus et du RER depuis la gare de Joinville.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Collectif Joinvillais 25/01/2010 12:51


Nous tenions  à signaler à l'auteur du commentaire signé "Numéro 5" que l'utilité d'un parking public (et à tarif raisonnable) au RER de Joinville était justement  de permettre aux
Joinvillais de se rendre à Paris sans voiture...


joinvillais d'en bas 04/12/2009 14:19


Que l'on réduise le nombre de places de parking n'est pas une bonne nouvelle, mais delà à les supprimer toutes, c'est intolérable.
Cette décision qui va se traduire par une gène évidente pour les usagers du RER ne semble pas déranger la majorité municipale.
Il est vrai que ces Messieurs les élus ont leur place de stationnement réservé et gratuit pour mettre au chaud leurs véhicules au sous-sol de la Mairie, à 3 minutes de la gare. Ils ne voient
donc pas d'inconvénient à supprimer tout stationnement à la gare, ils n'en n'ont pas l'utilité !
Ce sont encore les usagers des transports en commun,  Joinvillais ou pas qui en feront les frais. A quand une navette gratuite pour aller des quartiers du bas de Joinville jusqu'à la gare
?
La station Joinville sera donc la seule gare sans parking, sans station de taxis, sans même un stationnement de type "minutes" pour attendre ou déposer un voyageur.
Ou sont les progrets et améliorations du quotidien des Joinvillais promis par la campagne électorale de Mr Dosne ?
Certainement pas là.


Numéro 5 03/12/2009 16:34


Le financement est une chose, le stationnement offert à des usagers qui viennent, pour la plupart, des communes voisines en est une autre.
Pour ce qui est de la bagnole, Joinville a déjà donné !!!
Non aux parkings "aspirateurs" et "incitateurs", qui n'apportent strictement aucune réponse satisfaisante aux questions environnementales.
Monsieur Delanoë l'a compris depuis longtemps.
Personnellement (et je ne suis pas les seul) j'ai renoncé depuis belle lurette à me rendre à Paris en voiture.
Terminé.
Incirculable, ingarrable (ou alors racket en règle, dans les parkings ou à la fourrière).
Réjouissons-nous (...les occasions sont comptées...) que notre Maire suive cet exemple et rompe avec les politiques de soumission à la bagnole menées depuis des décennies.
     


que disent les verts ? 03/12/2009 09:39


Que disent les verts de cette affaire à l'heure où il faut impérativement développer les transports publics pour diminuer les déplacements en voiture vers le Paris intra muros ?


Pourquoi pas ? 03/12/2009 02:37


Cela fait encore partie des grandes destructions entreprises par M. Dosne. Il devrait cependant ralentir son rythme de démolisseur, pour avoir encore quelque chose à se mettre sous la dent (ou sous
les pelleteuses)  jusqu'au bout de son mandat ..... A moins qu'il "abandonne" les joinvillais quand tout sera rasé, fermé, dissout ! C'est le moment de croire au Père Noël !

PS : Il y a quelques places de parking à envisager en abattant le CHU. Et réjouissons nous, le scintillement des arbres de la place de Verdun doit réchauffer le coeur des sans abris...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents