Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Hauts de Joinville : utilité publique

Publié par Benoit Willot sur 13 Juillet 2010, 22:02pm

Catégories : #Hauts de Joinville

Le préfet du Val-de-Marne, Michel Camux, a signé le 7 juillet 2010 un arrêté déclarant d’utilité publique l’opération d’aménagement de la ZAC des Hauts de Joinville. Le document du haut fonctionnaire a été affiché le 13 juillet. De ce fait, les expropriations nécessaires à la réalisation des travaux deviennent possibles.

Jean-Jacques Gressier, adjoint au maire en charge de l’urbanisme (Ump), se réjouit, sur le site municipal « que le préfet valide ce projet emblématique pour l’avenir de notre ville ». Un « Espace Projet » devrait ouvrir le 11 septembre 2010 à l’angle de la rue de Paris et de l’avenue J-F. Kennedy.

Comme je ne partage pas complètement l’opinion du préfet au sujet de l’utilité publique de cette opération, je me réserve la possibilité d’engager un recours.

En effet, si la réalisation de la rénovation du centre ville est nécessaire, il ne faut ni d’un projet au rabais, ni d’un abandon des équipements indispensables. Enfin, comme toute opération d’urbanisme, celle-ci doit d’abord se fonder sur l’intérêt général, celui de tous les Joinvillais, et pas seulement sur l’avantage que peuvent en retirer quelques personnes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

democrate.joinvillais 15/07/2010 14:28



 


Il est fort dommage que le site Médiapart ou le Canard Enchainé ne s'intéressent pas à la Zac des Hauts de Joinville depuis que Monsieur Dosne et ses amis s'en occupent.



glandidus 15/07/2010 11:59



 


La municipalité, aidée par quelques groupies dont le comique Candidus a déjà vendu la peau de l'ours !!


C'est bien évidemment le tribunal administratif qui aura le dernier mot. L'avalanche de recours qui vont être formés à l'encontre de la décision préfectorale plus que surprenante va forcément
interpeler les juges administratifs.


A quel titre, un projet dont personne ne veut, à l'exception de quelques élus à commencer par le Maire pourrait-il être validé ?


Il faut se rendre à l'évidence, l'intérêt général dans cette affaire n'a pas été prioritaire.


Quoiqu'il en soit, les Joinvillais ne se laisseront pas manoeuvrer et savent déjà comment mettre fin à de tels agissements.


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents