Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Histoire des mairies dans le Val de Marne

Publié par Benoit Willot sur 27 Décembre 2009, 00:06am

Catégories : #histoire

C’est une intéressante exposition que réalise le Musée de Nogent sur Marne jusque fin mai 2010 : Mairies, des maisons peu communes (Hôtels de ville en Val de Marne).

La loi du 5 avril 1884, en définissant les compétences des communes, oblige les municipalités à disposer d'une mairie en location ou en propriété. Dans le département de la Seine (qui recouvre l’essentiel de l’actuel Val de Marne), 34 communes (sur 77) construisent une mairie entre 1860 et 1914. Joinville avait inauguré la sienne en 1851, avant de l’agrandir en 1911.

De nombreuses mairies sont aménagées dans des propriétés édifiées sous l'Ancien Régime (Vitry-sur-Seine, Créteil, Villecresnes, Villejuif, Orly). En juin 1986, la mairie de Vitry-sur-Seine est déplacée de 19 mètres pour la sauvegarder lors de l’élargissement de la RN 305.

Le style des hôtels de ville de la IIIe république est dépouillé, mi-Renaissance - mi Louis XIII. A Fontenay-sous-Bois, l'ancienne mairie Renaissance fait référence à l'église du XVIe siècle. A Vincennes, le style médiéval évoque le donjon. A Boissy-Saint-Léger, le motif des lucarnes du château de Grosbois est utilisé.

Les mairies du XXe siècle présentent un plus grand intérêt architectural, comme celle de Cachan (1935), composée de volumes de briques couverts de toits-terrasses, ou celle de Fontenay-sous-Bois (1973), construite en acier et béton armé, comporte des façades en aluminium et en glace. La grande tour de Créteil (1974), un cylindre de 40 mètres de diamètre a été réalisé par Pierre Dufau, Grand prix de Rome. Et le nouvel édifice de Vitry-sur-Seine (1985) est formée de quatre octogones reliés par un bâtiment central.

L’exposition s’intéresse aussi aux décors des hôtels de ville, qui traduisent un propos idéologique, mélangeant l'allégorie et la réalité sociale : mariage, maternité, mort au champ de bataille, travail, sport, loisirs champêtres ou fluviaux.

Ivry-sur-Seine représente Les Vainqueurs de la Bastille (1906), Alfortville l'histoire des progrès de l'humanité (1937. A Arcueil et à Cachan (ancienne mairie), le pont aqueduc est représenté en arrière-plan de la banlieue verte et d'un stand de tir. L'Ecole Normale de Gymnastique orne les murs de l’ancienne mairie de Joinville.

La Marne est fréquemment représentée : à Créteil par la baignade ; à Saint-Maurice par l'évocation d'un couple évoluant sur les bords de la rivière depuis les premiers émois amoureux jusqu'à la vieillesse, à Joinville par le canotage.

A Vincennes, la coupole, composée de dix mille éléments de verre, et l'escalier d'honneur, datant des agrandissements de 1935, forment un ensemble saisissant selon le concepteur de l’exposition, François Scaglia, documentaliste du musée municipal de Nogent.

Une exposition annexe aux Archives municipales de Nogent évoque le cas particulier de cette commune.

  • Exposition : Mairies, des maisons peu communes (Hôtels de ville en Val de Marne) Du 14 novembre 2009 au 30 mai 2010 ; Entrée libre.
  • Plan d’accès.

Les trois mairies de Joinville : 1851, 1911 et 1976

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents