Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


L’amour dure trois ans

Publié par Benoit Willot sur 2 Avril 2011, 13:24pm

Catégories : #politique

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (avril 2011). Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

Le programme d’Olivier Dosne, candidat à la mairie en mars 2008, présentait 148 engagements.

Qu’en est-il trois ans après, à la moitié de la mandature ?

Treize promesses ont été tenues, soit 9% du total et 18 autres partiellement. Il y a également ce qui est en cours de réalisation (4) ou reste prévu (17). Donc, 52 engagements ont abouti, ou le feront peut-être, même en partie (26%).

Du côté positif, on peut faire figurer l’espace jeunes de l’avenue Gallieni ou la baisse des tarifs du cinéma municipal (à la programmation cependant restreinte).

Un autre groupe concerne les domaines où aucun changement n’a été constaté (24, soit 14%). Ainsi en est-il du « soutien au projet Orbival », la commune ayant été particulièrement discrète lors des débats sur les projets de transport du Grand Paris.

Mais le plus gros ensemble, ce sont les engagements qui n’ont pas été tenus et pour lesquels aucune réalisation n’est envisagée à notre connaissance. Pas moins de 71 points rentrent dans cette liste, soit 49%.

Prenons quelques exemples.

Un « accès public des berges du canal de l’usine des eaux » était proposé ; la mairie n’a pas saisi l’opportunité d’une modification du plan local d’urbanisme pour le prévoir, malgré des demandes faites lors de l’enquête d’utilité publique en 2010.

La « baisse de la taxe professionnelle » s’est transformée en une forte hausse des impôts des entreprises, de même que la « baisse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ».

En matière économique, le « soutien au cinéma » et la « sauvegarde du site GTC » ont laissé la place à une liquidation pure et simple de la plupart des activités liées à l’image (GTC, Auditoriums de Joinville, sociétés de production, etc.) sans aucune réaction de la municipalité.

Dans le secteur culturel, la « médiathèque avec salle de spectacle modulable (200 à 300 personnes) dans les Hauts de Joinville » et le « rachat d’une propriété historique à Palissy pour en faire une maison d’art et de culture » se sont transformés en rien du tout.

En matière environnementale, « l’installation d’une passerelle au port » a été abandonnée. La majorité municipale proposait de « reprendre les réunions du comité de défense des riverains de l’autoroute A4 – A86 ». Ces réunions ont repris, mais Olivier Dosne a systématiquement refusé d’y siéger !

N’oublions pas ce qui pèse le plus dans le fléau de la balance. Ce sont les non-promesses qui se sont, hélas, réalisées : fermeture du service de prévention santé, arrêt de l’espace emploi municipal (Agora), suppression du centre d’hébergement d’urgence.

L’écrivain Frédéric Beigbeder prétend que L’amour dure trois ans. La déception aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents