Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 00:23

l'Association de sauvegarde de l'environnement de Polangis et du quai de la Marne (Asep), tenait son assemblée générale le 3 décembre dans un hôtel de Joinville-le-Pont.

Le président de l’association, Michel Riousset, s’est félicité de l’augmentation du nombre d’adhérents qui dépasse désormais 330, contre 277 cotisants en 2008. Rappelant que l’association était apolitique et qu’elle « ne se situait pas dans l’opposition », le bureau, qui a été intégralement reconduit, a cependant repris un certain nombre de dossiers qui ont parfois conduit à des affrontements avec des autorités locales ou plus lointaines.

Rappelant ses grandes actions de l’année 2008, l’Asep a évoqué l’affaire des quatre maisons du quai de la Marne, qui devraient être dorénavant sauvegardées, un protocole d’accord étant prêt d’être signé avec l’exploitant de la maison de retraite, la société Orpéa. En ce qui concerne les antennes de téléphonie mobile, si le projet de pylône de 35 mètres a été abandonné, l’installation de fausses cheminées abritant des relais pour SFR au 80, avenue Guy Môquet n’a pu être empêchée.

Concernant l’actualité de l’année 2009, l’Asep coopère avec le nouveau propriétaire du site du Petit Robinson, qui projette d’installer des salles de réception à la place de l’ancienne guinguette. S’inquiétant de l’exemple de l’avenue Gille, dans le quartier de Palissy, Michel Riousset a demandé qu’on « cesse d’abattre les arbres » sous prétexte qu’ils seraient vieux ou malades.

Le président de l’Asep s’est réjoui que le comité de défense de l’environnement de l’autoroute A4-A86 soit « revigoré », appelant tous les élus, dont le maire de Joinville, à appuyer ses revendication pour l’application du projet de 2006, qui prévoit un traitement des eaux de ruissellement, du bruit et des lumières ainsi qu’un aménagement des terrains inutilisés à des fins de loisirs ou d’agrément. Il a renouvelé son opposition au projet de l’Actep, visant à installer des entreprises sur ces espaces.

Enfin, le bureau de l’Asep a obtenu, à l’unanimité des 58 membres présents et des 45 représentés, le soutien des adhérents pour continuer à examiner l’ensemble des permis de construire déposés concernant les deux quartiers du quai de la Marne et de Polangis. Expliquant qu’il a été l’objet de pressions et d’intimidations, Michel Riousset a répondu que « çà ne marche pas » et a décidé de poursuivre son action pour la défense de l’environnement et le respect du droit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans environnement
commenter cet article

commentaires

UMP local 04/12/2009 19:19


VOICI ce que l'on peut lire sur le site de l'UMP à propos des mal logés et sans abris. Monsieur Dosne devrait s'en inspirer pour Joinville. Vous faites honte à l'Ump de Joinville monsieur
Dosne. Vous devriez dormir quelques jours dehors.

Mal logés : un plan gouvernemental volontaire et pérenne
Service public de l’hébergement et de l’accès au logement et la priorité absolue à l’accès au logement sont les deux grands principes guidant le plan en faveur des mal-logés présenté par Benoist
Apparu, Secrétaire d'Etat chargé du Logement, le 10 novembre 2009.

 


Service public de l’hébergement et de l’accès au logement et la priorité absolue à l’accès au logement sont les deux grands principes guidant le plan en faveur des mal-logés présenté par Benoist
Apparu, Secrétaire d'Etat chargé du Logement, le 10 novembre 2009.

Comme tous les ans, lorsque la France entre dans la période hivernale, des mesures sont prises pour accueillir les personnes sans logement dans des centres d’accueil. Or, la volonté de Benoist
Apparu est de fournir à chacune des personnes mal-logées un suivi personnalisé et durable.

En amont, la volonté du Gouvernement réside dans la lutte contre les marchands de sommeil et dans une meilleure prévention des expulsions.

Ainsi, dès le 1er avril 2010, un service intégré de l’accueil et de l’orientation sera mis en place sous la responsabilité des Préfets et sera chargé, après mise à l’abri immédiate, d’offrir à
chaque personne une orientation correspondant à ses besoins assurée par un référent unique. Il est à noter que 5431 places supplémentaires d’accueil sont prévues.

Dans le même temps, et parce que l’hébergement d’urgence ne doit intervenir qu’en dernier recours, l’accompagnement social et l’offre de logements sociaux, notamment dans les zones les plus
surchargées de demandes, doit être améliorée. Ces logements sociaux doivent être accordés aux personnes les plus nécessiteuses…

Enfin, l’Etat mettra à disposition les logements du contingent préfectoral qui permettra de loger quelques milliers des 13 000 personnes éligibles au droit au logement opposable.


 



nauséabond 04/12/2009 18:00


ces commentaires sont scandaleux, rien d'autre à dire


robin du bois de vincennes 04/12/2009 16:09


A une période où la municipalité commence à montrer son vrai visage, tout le monde a maintenant compris que le but de Mr Dosne et de ses amis est de bétonner
Joinville. Heureusemnt que vous êtes là Mr Riousset et l'ASEP pour lever les lièvres.
La pression immobilière en Ile de France et l'argent qu'elle brasse ne peut qu'éguiser les appétits; à Joinville comme ailleurs.
Il faut des associations comme l'ASEP pour empêcher les dérives que l'on connait. Espérons que l'on ne parlera pas dans le futur de notre ville  en relatant des affaires de corruption et de
malversation.


Résistant 04/12/2009 12:37


BRAVO à l'ASEP et à son travail remarquable. Monsieur Riousset s'est vu lui aussi intimider par monsieur Dosne. Monsieur Dosne lui  a t-il envoyé les gendarmes comme il l'a fait pour
madame Colin la Présidente de l'office de tourisme?
Je n'arrive pas à croire que Monsieur Dosne puisse utiliser de telles méthodes nauséabondes, puantes et mesquines.
Joinville ne méritait vraiment pas cela. Il va falloir résister de plus en plus face à ce dictateur


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes